L'opposition attaque le gouvernement qui n'assure pas la salubrité de la viande

Publication: Mis à jour:
GROUND BEEF RECALL
Alamy

OTTAWA - L'opposition à Ottawa a fait une nouvelle offensive contre le gouvernement qui fait défaut, selon elle, d'assurer la salubrité de la viande mise en vente au pays.

Le chef du Nouveau parti démocratique (NPD) Thomas Mulcair et le chef intérimaire du Parti libéral, Bob Rae, s'en sont pris tour à tour au gouvernement lors de la période de questions, lundi.

Ils lui reprochent d'avoir failli à aviser rapidement les Canadiens que la viande en provenance d'une usine d'emballage de l'Alberta était contaminée par la bactérie E. coli.

M. Mulcair a rappelé la crise de la listériose de 2008, lors de laquelle l'entreprise alimentaire Maple Leaf avait été liée à la mort de 23 personnes. La crise s'était déroulée sous la gouverne de l'actuel ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz.

Le chef libéral a pour sa part demandé pourquoi le gouvernement a pris plus de deux semaines à avertir les Canadiens du risque de consommer de la viande de l'usine de XL de Brooks, en Alberta.

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, qui répondait aux questions de l'opposition aux Communes en l'absence du premier ministre Stephen Harper, a déclaré que le ministre Ritz travaillait très fort afin de s'assurer que la chaîne alimentaire soit sûre et que l'Agence canadienne d'inspection des aliments soit efficace.

Le gouvernement affirme avoir augmenté le budget de l'Agence de 156 millions $ depuis qu'il a pris le pouvoir. Il insiste qu'il y avait 46 inspecteurs fédéraux en fonction dans cette usine, une augmentation de 20 pour cent au cours des trois dernières années.