BIEN-ÊTRE

Écotourisme au Cachemire : un camping au coeur de la vie sauvage

01/10/2012 12:20 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

La vallée du Cachemire dispose désormais de son premier éco-camping, un moyen pour les touristes d'observer de près la faune et la flore de cette région septentrionale du sous-continent indien.

Mis en place par le Direction de la protection de la nature (Wildlife Protection Department), le camping dispose d'infrastructures exclusivement réalisées en matériaux naturels, bois et herbe notamment.

Il se situe dans une zone protégée, le long de Mughal Road (sud du Cachemire) et surplombe la réserve de Horpora dans le quartier de Shopian.

Les personnes faisant le choix de ce mode d'hébergement pourront apercevoir des chèvres Markhor, des loups tibétains, des ours bruns, des cerfs porte-musc et plus de 120 espèces d'oiseaux.

La région montagneuse fait l'objet de tensions récurrentes entre l'Inde et le Pakistan depuis des décennies. Isolée depuis plus de vingt ans pour cette raison, elle voit cependant peu à peu les touristes revenir.

Selon le Guardian, en 2002, seuls 27.000 touristes se sont rendus dans la vallée du Cachemire. Cette année, les chiffres officiels font état, entre le mois de janvier et de juillet, de plus d'un million de touristes accueillis dans la région, dont 23.000 internationaux.

Ce nouvel éco-camping s'ajoute aux différents modes de séjours existant dans la région : hôtels, auberges, lodges et hôtels flottants (ou houseboats).

La capacité d'accueil du Cachemire reste toutefois insuffisante face à l'afflux de population. Gulmar, une station de ski très prisée dans la région, compte à peine 1.500 chambres. Les hôtels flottants, mode d'hébergement à succès dans la vallée, représentent quant à eux au total 2.694 places.