NOUVELLES
01/10/2012 06:36 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Aéronautique: Le Canada pourrait pourrait profiter des meilleures perspectives

MONTRÉAL - Le secteur canadien de l'aéronautique pourrait profiter de l'amélioration des perspectives d'un groupe international de transporteurs aériens, qui estime que leurs profits pourraient atteindre 4,1 milliards $ US cette année et 7,5 milliards $ US en 2013.

L'Association internationale du transport aérien (AITA) a révisé à la hausse lundi ses prévisions pour 2012, misant dorénavant sur des profits de trois milliards $, laissant entendre que le nombre de passagers était assez élevé jusqu'à maintenant cette année.

Mais il a noté que les bénéfices de cette année seront inférieurs à la moitié des 8,4 milliards $ US que l'industrie a engrangé en 2011.

Le directeur général de l'AITA, Tony Tyler, a attribué ce recul à la crise économique de l'Europe, aux prix moyens du pétrole de 110 $ US le baril et à la faible confiance des entreprises pendant le ralentissement.

Un bénéfice de 4,1 milliards $ US à partir de revenus de 636 milliards $ US correspond pour l'industrie à une marge d'à peine 0,6 pour cent, contre 0,5 pour cent dans ses perspectives précédentes, a noté M. Tyler.

Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux croit que l'amélioration des perspectives est positive pour les entreprises aéronautiques établies au Canada, comme Bombardier (TSX:BBD.B), CAE (TSX:CAE), Transat AT (TSX:TRZ.B) et Héroux-Devtek (TSX:HRX) étant donné que la rentabilité est généralement liée aux commandes d'avions.

M. Poirier a indiqué que les meilleures marges bénéficiaires attendues témoignaient de l'amélioration considérable de la performance des lignes aériennes dans un environnement difficile.

PLUS:pc