NOUVELLES
01/10/2012 08:29 EDT | Actualisé 01/12/2012 05:12 EST

Agriculture : les budgets de deux programmes fédéraux réduits

Ottawa réduira les budgets des programmes d'aide Agri-Stabilité et Agri-Investissement de 30 à 50 %. L'annonce, qui est passée presque inaperçue, en a été faire lors de la conférence fédérale-provinciale qui s'est déroulée durant la campagne électorale québécoise.

Pour le président de l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent, Gilles Guimond, il s'agit d'une très mauvaise nouvelle.

Le programme Agri-Stabilité permet à un agriculteur de recevoir une compensation lorsque sa marge de revenu de la production baisse de plus de 15 %. En 2009, les agriculteurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Les Îles ont touché plus de 6 millions de dollars grâce à ce programme.

Le programme Agri-Investissement agit comme un compte épargne où l'agriculteur met de l'argent de côté pour les périodes creuses. Le fédéral déposait un montant équivalent. Ottawa ne versera plus que les deux tiers de la somme engrangée par l'agriculteur.

En 2009, ce programme avait permis aux agriculteurs du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie de recevoir 1,2 million de dollars.

Selon M. Guimond, huit provinces étaient en accord avec les modifications proposées lors de la conférence fédérale. « C'est sûr que cette politique est comme adoptée », conclut le président régional de l'UPA. M. Guimond se dit par ailleurs choqué de l'absence du ministre québécois de l'Agriculture à cette rencontre.

Il ne s'attend pas à ce que la Financière agricole, qui gère les programmes québécois de soutien à l'agriculture, vienne pallier le manque à gagner. « Ce serait étonnant. Je pense qu'ils vont plutôt travailler pour obtenir la même couverture qu'auparavant », juge M. Guimond.

Avec les économies réalisées, Ottawa souhaite réinvestir dans des initiatives stratégiques. Au total, toutefois, le Québec sort grand perdant, selon M. Guimond.

PLUS: