Christopher Neil, un Canadien reconnu coupable de pédophilie, a été arrêté à l'aéroport de Vancouver alors qu'il rentrait au pays après avoir purgé sa peine en Thaïlande.

Il avait fait l'objet d'une chasse à l'homme mondiale en 2007, après avoir diffusé sur Internet des photos de ses agressions sur lesquelles il avait masqué son identité. Il a purgé une peine d'emprisonnement de 5 ans en Thaïlande pour avoir agressé deux garçons.

Il comparaîtra lundi devant un juge.

L'ex-enseignant de 37 ans a été arrêté de nouveau à son retour, vendredi, en vertu d'une disposition du Code criminel rarement invoquée qui permet de détenir toute personne qui pourrait présenter un risque d'agression sexuelle pour des mineurs de moins de 16 ans.

Selon Me Hébert la loi ne tient pas compte du lieu où les actes criminels ont été commis.

Le caporal Mathias Van Laer, de la Gendarmerie royale du Canada, a indiqué que la gravité de ses crimes passés avait justifié son arrestation dès son arrivée au pays. La sécurité des jeunes Canadiens doit être assurée, a-t-il ajouté.

L'homme n'a toutefois aucun casier judiciaire au Canada.

Des policiers allemands avaient réussi à l'identifier en 2007, après avoir débrouillé les images de ses agressions. Interpol avait ensuite lancé un appel à l'aide pour le retrouver. Avant son arrestation, Christopher Neil a travaillé comme enseignant dans plusieurs pays de l'Asie, ainsi qu'en Colombie-Britannique.