NOUVELLES

Italie - 6e journée: Naples tient le rythme de la Juventus

30/09/2012 11:09 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

Naples s'est imposé à la Sampdoria Gênes (1-0) dimanche et reste en tête du Championnat d'Italie avec la Juventus Turin, vainqueur la veille de l'AS Rome (4-1) lors de la 6e journée.

NAPLES PEUT Y CROIRE: Le Napoli a réussi une belle performance en maîtrisant la "Samp", qui occupait le podium au coup d'envoi.

"C'est une défaite amère, a estimé l'entraîneur génois, Ciro Ferrara, on n'a pas vu la différence entre une équipe qui joue le titre et l'autre qui joue le maintien. Mais le Napoli est la classique équipe de tête, qui exploite les occasions quand elles se présentent. Mais aujourd'hui il a souffert."

Naples a débloqué le match grâce à ses deux meilleurs joueurs: le Slovaque Marek Hamsik a obtenu un penalty sur un dribble subtil qui a piégé Daniele Gastaldello, exclu, et Edinson Cavani a transformé la sanction (67). L'Uruguayen, déjà auteur d'un triplé mercredi contre la Lazio Rome, est lancé, il est déjà en tête du classement des buteurs avec 6 réalisations.

L'entraîneur napolitain, Walter Mazzarri, a été exclu pour avoir vigoureusement protesté contre un tacle de l'Hispano-Équato-Guinéen Pedro Obiang sur Gökhan Inler, trahissant la nervosité d'un club qui croit de plus en plus en ses chances de contester un "scudetto" promis à la Juve.

MICCOLI EST UN GÉNIE: Fabrizio Miccoli a sublimé Palerme en réussissant un triplé magnifique contre le Chievo Vérone (4-1), extirpant les Rose et Noirs de la dernière place du classement grâce à cette première victoire de la saison.

Le chef d'oeuvre de l'après-midi du capitaine est le quatrième but sicilien, une volée de 40 mètres sous la barre! Mais auparavant Miccoli avait déjà ouvert la marque sur un coup franc direct, et redonné l'avantage à son équipe d'un but superbe, un contrôle savoureux suivi d'un dribble au milieu de trois défenseurs.

Même le but du 3-1, signé Luigi Giorgi, doit tout au N.10, parti en dribbles depuis le poteau de corner avant de buter sur le gardien, balle reprise ensuite dans le but par Giorgi.

"C'est un de mes meilleurs matches, a dit Miccoli, 33 ans et 1,68 m. Je suis à Palerme depuis six ans mais je dois toujours prouver que je ne suis pas un vieux joueur ou juste bon pour les trente dernières minutes."

MALEDICTION: L'Inter Milan a vaincu le tabou de San Siro en y remportant sa première victoire de la saison contre la Fiorentina (2-1), après trois défaites et deux nuls, en comptant les matches d'Europa League.

L'Inter monte sur le podium, mais ça n'a pas été facile. Les "Nerazzurri" ont mené 2-0, grâce à un penalty de Diego Milito (17), provoqué par une main de Gonzalo Rodriguez dans la surface, après une brillante percée de Philippe Coutinho, puis grâce au quatrième but de la saison d'Antonio Cassano, oublié par la défense (34).

La "Viola" a réduit le score par le Brésilien Romulo de la tête (40), et a dominé toute la seconde période, même à dix contre onze pendant la dernière demi-heure, après l'exclusion de Rodriguez (62). Elle a laissé une belle impression, comme contre la Juventus Turin (0-0) mardi, mais elle encore rentrée bredouille.

eba/smr

PLUS:afp