Huffpost Canada Quebec qc

La CLASSE mise en sommeil

Publication: Mis à jour:
JEANNE REYNOLDS
Jeanne Reynolds. (Radio-Canada.ca) | Radio-Canada.ca

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) annonce qu'elle met « en dormance » la CLASSE. L'ASSÉ veut se donner le temps de réfléchir aux prochaines étapes de sa lutte pour la gratuité scolaire.

Les structures de la Coalition large de l'ASSÉ (CLASSE) seront « inactives jusqu'au prochain congrès vu qu'il n'y a plus de grève », a expliqué Jeanne Reynolds, coporte-parole de l'ASSÉ, sur les ondes de RDI.

Réunie en congrès à l'Université Laval, à Québec, l'ASSÉ discutait depuis samedi de l'avenir de l'organisation qui a été créée en tant que coalition de grève contre la hausse des frais de scolarité.

L'ASSÉ a aussi élaboré un plan d'action axé sur le thème de la gratuité scolaire pour l'année 2012-2013. Elle compte profiter de la tenue prochaine du sommet sur l'éducation postsecondaire par le gouvernement Marois pour prouver que la gratuité est un projet de société réalisable, et souhaitable.

Les détails du sommet n'étant pas encore connus, le congrès de l'ASSÉ ne peut confirmer sa participation à l'événement. L'organisation a toutefois formulé des demandes qui seront communiquées au ministre de l'Enseignement supérieur, de la science et de la technologie, Pierre Duchesne, lors d'une prochaine rencontre.

« C'est important pour nous que ce soient les personnes directement impliquées dans le quotidien de l'université, c'est-à-dire les professeurs, les chargés de cours, les employés de soutien et les professionnels, et non des représentants d'entreprises privées, qui prennent part à cette discussion », a déclaré Mme Reynolds.

La porte-parole a précisé que l'ASSÉ tient à ce que les deux tiers des participants soient issus du mouvement étudiant et du monde universitaire et syndical : professeurs, chargés de cours, employés de soutien, etc...

L'association appelle à une deuxième édition du Rassemblement national étudiant cet automne, un événement dit non-partisan auquel toutes les associations étudiantes du Québec sont invitées, peu importe leur affiliation nationale. Une première édition avait eu lieu en mai 2011.

L'ASSÉ prépare par ailleurs plusieurs événements de mobilisation, notamment une manifestation le 22 novembre prochain dans le cadre de la semaine internationale de mobilisation étudiante. Elle ne participera cependant pas à la manifestation du 22 octobre, un événement qui a lieu tous les 22 du mois depuis mars dernier.

« Par-delà les frontières, les enjeux qui touchent l'éducation sont souvent les mêmes : accessibilité, privatisation, marchandisation, entre autres. Le 22 novembre sera le moment de signifier aux dirigeants et dirigeantes d'ici et d'ailleurs que les étudiants et étudiantes se mobilisent lorsque la situation l'exige » a souligné Camille Robert, coporte-parole de l'ASSÉ.