NOUVELLES

Bangladesh: des maisons et temples bouddhistes incendiés par des musulmans

30/09/2012 05:29 EDT | Actualisé 30/11/2012 05:12 EST

COX'S BAZAR, Bangladesh - Plusieurs milliers de musulmans ont incendié dix temples bouddhistes et 40 habitations à Ramu dans le sud-est du Bangladesh, après la publication sur Facebook d'une photo d'un Coran brûlé, a déclaré dimanche un responsable de la police, Nojibul Islam.

Les violences qui ont fait au moins 20 blessés ont débuté samedi soir et se sont poursuivies tôt dimanche matin. La situation était sous contrôle dans l'après-midi, après le déploiement de forces de sécurité et l'interdiction des rassemblements publics à Ramu, ville située à environ 390 km au sud de la capitale Dacca. Les émeutiers, a précisé Nojibul Islam, ont accusé un jeune garçon de confession bouddhiste d'avoir diffusé sur Facebook une photo d'un Coran brûlé.

On ignore pour le moment si le jeune homme a effectivement mis en ligne cette photo. Le garçon a déclaré au quotidien en langue anglaise The Daily Star, populaire au Bangladesh, que cette image s'est retrouvée par erreur sur son profil Facebook. Une enquête a été ouverte et les parents du garçon sont entendus par la police, a déclaré Joinul Bari, le représentant du gouvernement dans la région.

Les bouddhistes représentent moins d'un pour cent des quelque 150 millions d'habitants du Bangladesh, pays en majorité musulman. Au cours des dernières semaines, une grève générale et des manifestations ont eu lieu au Bangladesh contre le film islamophobe "Innocence of Muslims", à l'origine de violents mouvements de protestations dans le monde arabo-musulman.

PLUS:pc