NOUVELLES

Un chiite bahreïni tué en attaquant la police au cocktail Molotov (ministère)

29/09/2012 02:47 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Un chiite bahreïni a été tué vendredi soir près de la capitale Manama par des tirs de policiers qui subissaient une attaque aux engins incendiaires, a annoncé samedi le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le Wefaq, principal mouvement de l'opposition chiite, a affirmé que la victime, Hussein Nemat, 17 ans, avait été touchée par une charge de chevrotine lors de la dispersion tardive de manifestations de chiites.

Selon le ministère, une patrouille de police a été visée par une attaque aux cocktails Molotov et a réagi en "légitime défense contre cet acte terroriste".

L'un des assaillants a été touché et sa mort a été constatée par une équipe des services des urgences appelée sur place, a indiqué cette source.

Vendredi après-midi, des milliers de Bahreïnis chiites ont participé à une manifestation demandant le départ du Premier ministre Khalifa ben Salman Al-Khalifa, en poste depuis 1971 et que l'opposition tient pour hostile à toute réforme politique.

La marche entre les villages chiites de Dia et de Sahla, proches de la capitale s'est déroulée sans incident mais de petits groupes de manifestants se sont formés dans la nuit pour harceler les forces de l'ordre.

Bahreïn est secoué depuis l'an dernier par un mouvement de contestation, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

Selon Amnesty International, 60 personnes ont été tuées depuis le début de ce mouvement.

bur/mh/phs

PLUS:afp