NOUVELLES
29/09/2012 11:55 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Obama appelle à l'adoption de son plan d'aide aux emprunteurs en difficulté

Le président américain Barack Obama a invité les Américains à faire pression sur le Congrès pour qu'il adopte son plan d'aide aux emprunteurs immobiliers en difficultés, qu'il avait proposé en février, arguant qu'il aidera les familles et les classes moyennes.

"Montrez-vous au Capitole et dites-leur, quand (la session) du Congrès reprendra à Washington, qu'ils feraient mieux de se remettre au travail", a lancé M. Obama lors de son allocution hebdomadaire sur les radios.

"Vous faites tous tout ce que vous pouvez pour prendre vos responsabilités. Au Congrès de faire la même chose", a-t-il ajouté.

Ce plan doit permettre aux titulaires d'emprunts immobiliers étranglés par les prix d'économiser quelque 3.000 dollars par an sur leurs prêts, grâce à des taux d'intérêts plus bas.

Pour le financer, M. Obama avait proposé en février d'imposer une "petite taxe aux plus grosses banques", au nom de la responsabilité des banques dans la crise des crédits "subprime" (hypothécaires à risques) en 2006-2007.

Mais ce plan n'a jamais été mis au vote par le Congrès, où les républicains détiennent depuis 2011 la majorité à la Chambre des représentants et ont de facto la haute main sur toutes les décisions budgétaires.

Les prix des logements aux Etats-Unis ont augmenté en juillet pour le sixième mois d'affilée, selon l'enquête Case-Shiller publiée mardi par Standard and Poor's.

Le marché immobilier est en train de "guérir" mais cela "prendra du temps avant que le secteur retrouve pleinement la santé", a estimé M. Obama, qui soutient également que ce plan aiderait la croissance économique américaine et l'emploi.

"Quand les gens dépensent moins pour leurs prêts immobiliers, ils dépensent davantage dans les entreprises locales. Et quand ces entreprises ont plus de clients, ils commencent à embaucher davantage de salariés", a-t-il fait valoir.

mk/are/ff

PLUS:afp