NOUVELLES
29/09/2012 04:07 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Le Bluenose II reprend la mer en Nouvelle-Écosse sous les applaudissements

LUNENBURG, - Des spectateurs ont applaudi et de petits bateaux ont fait retentir leurs sirènes alors que le Bluenose II, récemment rénové, reprenait la mer au lever du soleil, samedi matin, en Nouvelle-Écosse.

L'événement marquait le grand retour à la mer du célèbre voilier, après une restauration longue de deux ans, au coût de 15,9 millions $. Ottawa a déboursé 4,9 millions $ et la province a absorbé le reste des dépenses.

La totalité de la coque et la majeure partie du pont du Bluenose II, faits de sapin de Douglas, ont été remplacés.

Le premier ministre néo-écossais Darrell Dexter s'était mêlé à la foule sur le bord de mer, au même endroit où le premier Bluenose avait pris la mer, il y a plus de 90 ans.

Selon lui, l'excitation et l'anticipation menant à l'événement de samedi expriment l'amour de la province pour l'océan et sa capacité de se développer aux côtés de la mer.

Plus de 100 embarcations, allant des canots aux yachts, ont entouré le Bluenose II alors que des plongeurs disparaissaient sous les eaux pour détacher les chaînes reliant la goélette à une plateforme de transfert. Le navire s'est dirigé vers les petits bateaux qui l'entouraient, et ce malgré l'absence de ses deux mâts et de ses voiles, qui seront installés au cours des prochains mois.

Le Bluenose II est une réplique de l'original, une goélette de pêche et de course conçue par William J. Roue, qui a connu une célébrité mondiale pour ses lignes gracieuses et sa grande vitesse.

La restauration a été effectuée par la Lunenburg Shipyard Alliance, la Lunenburg Industrial Foundry and Engineering, ainsi que par Covey Island Boatworks, précise un communiqué.

PLUS:pc