NOUVELLES

Espagne - 6e journée: le Barça gagne en opportuniste à Séville

29/09/2012 06:05 EDT | Actualisé 29/11/2012 05:12 EST

Le FC Barcelone s'est imposé samedi (3-2) à Séville, une victoire acquise sur le fil qui permet aux Barcelonais d'empocher leur 6e succès en 6 matches, plaçant ainsi la pression sur un Real Madrid relégué provisoirement à 11 points et qui accueille dimanche le Deportivo La Corogne, pour la 6e journée du championnat d'Espagne.

OPPORTUNISTE. Le Barça continue donc de caracoler en tête de la Liga, avec provisoirement 11 points d'avance sur le Real Madrid qu'ils affronteront le 7 octobre au Camp-Nou. Mais cette parfaite situation comptable ne reflète pas tout à fait le niveau de jeu des Blaugrana, assez irréguliers depuis quelques matches.

Samedi, face à un FC Séville très méritant, les Blaugrana, pourtant encore menés 2-1 au score à 2 minutes de la fin, s'en sont ainsi sortis grâce à l'inspiration de Fabregas, qui a joué les sauveurs comme Xavi l'avait fait contre Grenade (2-0)

Alors que les Catalans étaient menés 2-0 jusqu'à la 53e, l'ancien Gunner a en effet réduit le score sur une superbe frappe du gauche aux abords de la surface, avant de faire rêver les siens à la victoire grâce à son égalisation à la 89e.

"El Guaje" Villa, qui n'a rien perdu de son opportunisme même après sa fracture du tibia gauche, a ensuite soufflé aux Sévillans le seul point qu'ils croyaient encore tenir (90+3).

Mais cette victoire ne doit pas faire oublier un certain manque de réalisme et quelques flottements défensifs entrevus par moments chez les Barcelonais. La charnière centrale Song-Mascherano, arrivée aux affaires suite au double forfait de Puyol et Piqué, possède ainsi certaines absences coupables, visibles sur le deuxième but des Sévillans signé Negredo (48).

IRRESISTIBLE. Malaga connaît décidément un début de championnat tonitruant. Après la première victoire de l'histoire du club en Ligue des champions contre le Zenit Saint-Pétersbourg (3-0), les Ciel et Blanc ont étrillé samedi (4-0) le Betis. Il est vrai que l'exclusion du gardien visiteur Casto Espinosa, doublée d'un penalty pour une faute de ce dernier sur Eliseu, a bien aidé les hommes de Pellegrini (13). Saviola (28) et Isco (74), héros de la première nuit européenne de Malaga face au Zenit, ont ensuite chacun frappé une fois, Amaya inscrivant lui un but contre son camp (72). Et dire que l'on redoutait pour Malaga, qui avait dû se défaire de ses internationaux Cazorla, Mathijsen ou Rondon à l'été, un début de saison difficile... Voilà les Andalous 2e du championnat et lancés pour affronter Anderlecht, leur prochain rival en C1, mercredi.

DEBLOQUE? Après avoir perdu ses deux derniers matches, contre Majorque (2-0) et contre le Bayern Munich (2-0) en Ligue des Champions, Valence a enfin renoué samedi avec la victoire, en s'imposant 2-0 à domicile contre Saragosse. Pas sûr toutefois qu'avec ce résultat, les Valenciens, qui remontent provisoirement à la 8e place de la Liga soient "débloqués", dans la mesure où ils ont beaucoup souffert contre Saragosse.

cle/pid

PLUS:afp