NOUVELLES
28/09/2012 04:02 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

USA: des fréquences TV mises aux enchères pour un usage télécom en 2014

Le régulateur américain des télécoms a lancé une procédure vendredi pour mettre aux enchères en 2014 des fréquences de télévision inutilisées afin de les reconvertir pour les communications mobiles, ce qui serait selon lui une première mondiale.

La Commission fédérale des communications (FCC) a annoncé avoir voté "pour lancer officiellement une procédure d'enchères, faisant des Etats-Unis le premier pays au monde à mettre en oeuvre cette innovation majeure consistant à reconvertir des fréquences de diffusion télévisées pour un usage mobile à haut débit".

La FCC a ouvert pour l'instant une consultation sur la façon de mettre en oeuvre les modalités de l'opération, les enchères à proprement parler étant "prévues pour 2014", précise son communiqué.

L'opération doit permettre de répondre à une demande croissante de capacités pour des transmissions sans fil, en particulier en raison du boom des téléphones multimédias (smartphones) et des tablettes informatiques qui fait peser une menace de saturation sur les réseaux mobiles existants.

"Les smartphones d'aujourd'hui utilisent 35 fois plus de fréquences que les téléphones portables traditionnels, et les tablettes 121 fois plus", souligne la FCC.

L'opération aurait aussi un effet positif pour l'économie: la FCC relève que "l'économie des applications ("apps") mobiles existait à peine en 2009, mais aujourd'hui elle assure près de 500.000 emplois", et que les activités sans fil contribuent pour "environ 150 milliards de dollars" au PIB américain.

Le basculement des fréquences de la télévision aux communications mobiles avait reçu en février le feu vert du Congrès.

La FCC prévoit dans un premier temps des enchères "inversées", où les diffuseurs de télévision apporteraient leurs fréquences inutilisées. Ces dernières seront ensuite revendues via des enchères traditionnelles.

La FCC a ouvert vendredi une consultation sur les modalités précises de ces opérations, ainsi que sur les moyens d'éviter d'éventuelles interférences, y compris avec les pays voisins.

L'Union européenne a aussi prévu d'ouvrir certaines bandes de fréquences aujourd'hui utilisées par les télévisions aux opérateurs télécoms proposant des services internet à haut débit sans fil.

soe/sl/bdx

PLUS:afp