NOUVELLES
28/09/2012 08:08 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Une agence iranienne se fait prendre par une fausse nouvelle de «The Onion»

CHICAGO - Une blague faite par le journal satirique américain «The Onion» s'est apparemment perdue dans les subtilités de la traduction.

Une agence de presse iranienne s'est fait prendre au piège en reprenant une fausse nouvelle au sujet d'un prétendu sondage montrant qu'une majorité d'Américains blancs des régions rurales préféreraient voter pour le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, que pour le président Barack Obama. Mais la nouvelle était inventée de toutes pièces, comme tout ce qui est publié par «The Onion», dont le siège se trouve à Chicago.

Le service anglais de l'agence de presse iranienne semi-officielle Fars a publié la nouvelle vendredi, plusieurs jours après son apparition sur le site de «The Onion».

Le texte reprend mot pour mot la fausse nouvelle et reprend même une fausse citation d'un résidant de la Virginie-Occidentale, qui affirme qu'il préférerait aller voir un match de baseball avec Mahmoud Ahmadinejad «parce qu'il prend la défense nationale au sérieux et qu'il ne laisserait jamais des manifestants homosexuels lui dicter comment gérer son pays comme le fait Obama».

Les actes homosexuels sont passibles de la peine de mort en Iran. Lors d'un discours en 2007 à l'université Columbia, le président iranien avait déclaré qu'«en Iran, nous n'avons pas d'homosexuels comme dans votre pays».

L'agence Fars a toutefois coupé une partie du texte qui décrit Mahmoud Ahmadinejad comme «un homme qui a nié la Shoah à répétition et qui a fait exécuter plusieurs prisonniers politiques».

L'article s'est retrouvé en bonne position sur le site Internet de Fars, au milieu des nouvelles habituelles sur les progrès de la technologie militaire iranienne, les condamnations d'Israël et le programme nucléaire iranien. Mais la nouvelle semblait avoir disparu du site à la mi-journée, heure de Chicago.

«The Onion» a tourné la chose en dérision, en affirmant que l'agence Fars était devenue l'une de ses filiales au Moyen-Orient.

«"The Onion" partage gratuitement son contenu avec Fars et félicite les journalistes iraniens pour leur superbe reportage», a écrit le rédacteur en chef de «The Onion», Will Tracy.

PLUS:pc