NOUVELLES
28/09/2012 08:43 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Syrie : la célèbre procureure Carla Del Ponte enquêtera

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a nommé vendredi la célèbre procureure Carla Del Ponte au comité indépendant chargé d'enquêter sur les crimes de guerre allégués commis en Syrie.

Sa nomination est considérée comme un signe de l'intensification des efforts pour amasser des preuves contre les membres du régime du président syrien, Bachar Al-Assad.

Le Conseil des droits de l'homme a aussi prolongé de six mois son enquête en Syrie.

Le comité d'enquête, dont le mandat devait expirer dans quelques jours, a blâmé les forces gouvernementales syriennes pour la majorité des violations des droits de la personne depuis le début du conflit, en mars 2011.

Selon les militants de l'opposition, le conflit a fait au moins 30 000 morts. Des centaines de milliers de personnes ont fui les violences, et plusieurs ont trouvé refuge dans les pays voisins, notamment en Turquie.

Les preuves contre le régime syrien pourraient un jour être utilisées devant un tribunal de guerre, même si aucun procès n'est prévu pour l'instant à la Cour pénale internationale de La Haye, aux Pays-Bas.

La semaine dernière, le comité d'enquête, dirigé par le Brésilien Paulo Sergio Pinheiro, a soumis une deuxième liste confidentielle de suspects de crimes de guerre au Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU.

Carla Del Ponte, ancienne procureure générale en Suisse, a déjà assumé le rôle de procureure dans les tribunaux internationaux qui ont jugé les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis au Rwanda et en ex-Yougoslavie.

En plus de Mme Del Ponte, le Conseil des droits de l'homme a aussi nommé Vitit Muntarbohrn, un professeur thaïlandais qui a déjà enquêté sur la situation des droits de la personne en Corée du Nord.

Sur les 47 pays membres du Conseil, 41 ont voté en faveur du prolongement de la mission du comité d'enquête jusqu'en mars. La Russie, la Chine et Cuba ont voté contre, tandis que les trois autres pays se sont abstenus.


Associated Press

PLUS: