DIVERTISSEMENT
01/10/2012 08:57 EDT | Actualisé 01/10/2012 08:59 EDT

Adoptez un musicien: à la rencontre de Sophie De Cruz pour la Journée internationale de la musique (VIDÉO/PHOTOS)

www.sophiedecruz.com

À l'initiative «Adoptez un musicien», du Conseil québécois de la musique, nous avons décidé d'adopter un musicien dans le cadre de la Journée internationale de la musique, le 1er octobre.

Intrigués en parcourant les «fiches d'adoption», nous avons tout de suite voulu rencontrer Sophie De Cruz!

Sophie De Cruz, 35 ans, n'est pas une musicienne classique ordinaire comme le grand public se l'imagine. Elle est jeune, dynamique, rigolote et, surtout, a de nombreuses cordes à son arc. Deux passions l'animent: le chant (à travers la musique classique) et... la plongée sous-marine!

Plongeon multicolore

N'allez surtout pas croire que Sophie fait partie de ces malades du travail qui ne savent pas décrocher ou se lancer dans une activité parallèle. Lors d'un voyage à Saint-Barthélémy, dans les Caraïbes, Sophie essaie la plongée. Et tombe sous le charme. «Je passais mes étés en Vendée et au bord de la Méditerranée quand je vivais en France: l'eau salée était dans ma vie. Ça a été le coup de cœur», confie-t-elle.

«Quand je suis sous l'eau, je décroche complètement. J'adore voir des poissons exotiques de toutes les couleurs!» La jeune femme tombe en amour avec ce sport et retourne plonger deux jours plus tard: «J'ai pu toucher une tortue, voir des requins... Et comme je plongeais hors-saison, j'étais seule avec l'instructeur pour explorer les fonds marins: ça a créé une relation de confiance.» Et pourquoi s'arrêter là? Sophie décide de commencer son diplôme de plongée sous-marine.

De grandes respirations

Si la plongée est associée au voyage - Sophie a plongé dans divers endroits et a récemment visité les grands aquariums de Nassau et de Boston -, elle est, sans conteste, liée au chant selon la musicienne: «Le chanteur est un artiste qui a besoin de respirer beaucoup. En plongée, il faut aussi contrôler sa respiration. Mais, au tout début, je respirais trop comme en chant, et je montais trop haut.». Contrairement à la plupart des gens qui plongent pour la première fois, notre chanteuse s'est sentie tout de suite dans son élément: «Je me sentais tellement en confiance avec le respirateur et les bouteilles!»

Savoir gérer sa respiration l'a ainsi aidé à ne pas paniquer sous l'eau. Et puis, avec la plongée sous-marine, il y a cette notion magique du temps qui s'arrête: «L'impression d'être dans un espace complètement en dehors du temps et de la vie réelle, de ne pas savoir ce qui va se passer... C'est la même chose sur scène; la vie extérieure n'existe plus et, même si on a répété le spectacle, on est à 200% dans l'instant présent", décrit Sophie.

De Paris à Montréal

La scène, la musique classique et le chant font partie de l'univers de Sophie, originaire de la France, dès son jeune âge: «À huit ans, j'ai commencé à jouer du violon alto, puis j'ai découvert le chant en faisant partie d'une chorale. J'ai suivi des cours de chants et j'ai étudié dans différents conservatoires de la région parisienne. Mais il me fallait compléter des cours pour entrer au CNSM (Conservatoire National supérieur de musique et de danse).

En 1998, lors d'une tournée avec un chœur au Québec, j'ai découvert le Conservatoire de musique de Montréal où on m'offrait tous les cours en question et j'ai décidé de passer les auditions pour y rentrer.» Et hop, elle déménage à Montréal en 1999. Et prouve, contrairement au cliché sur les chanteurs français, qu'elle a une voix «énorme».

Prise dans le tourbillon de sa passion pour la musique classique, notre «adoptée» s'enracine au Québec. Petit à petit, elle se construit un solide réseau professionnel. Interprète, elle donne également des cours de chant à une dizaine d'élèves par semaine. «Mon activité d'interprète nourrit mon activité d'enseignement; j'enseigne à mes élèves des choses réalistes et j'ai des exemples concrets à leur donner», explique-t-elle. Du vécu!

Profil: entrepreneure

Des idées plein la tête et de l'énergie à revendre, la jeune femme va plus loin en devenant une vraie entrepreneure: «J'ai fondé ma compagnie, Opéra immédiat, depuis quatre ans maintenant. J'ai aussi créé une méthode d'enseignement en vidéo, vendue chez Renaud-Bray, Archambault et à la FNAC en France...

Je conseillerais aux jeunes qui veulent vivre de leur passion: soyez entrepreneurs!» Les cours de chant de Sophie sont également disponibles en ligne, à télécharger sur coursdechantenligne.com (site créé avec l'aide d'une de la fondation du maire de Montréal). En plus de l'enseignement, la chanteuse monte ses propres concerts, organise des collaborations comme l'enregistrement d'un disque de chants de Noël dans une église avec Jean Lebuis... Ouf!

On l'écoute parler de ses passions, et on ressent la magie. Sophie De Cruz sait où elle va, équilibrée dans sa vie professionnelle comme personnelle. Elle est aussi la maman d'un petit Victor de huit ans dont elle parle avec amour: «Il est au cœur de ma vie professionnelle et a beaucoup de caractère!». Une jeune femme décidément inspirante.

INOLTRE SU HUFFPOST

Sophie De Cruz