NOUVELLES
28/09/2012 03:48 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre en arrachent dans la zone dangereuse

FOXBOROUGH, États-Unis - La NFL et ses partisans ont accueilli à bras ouverts les arbitres réguliers jeudi soir.

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre souhaitent que leur offensive dans la zone dangereuse effectue aussi un retour triomphant cette semaine.

Une saison après avoir inscrit des touchés lors de plus de 65 pour cent de leurs passages à l'intérieur de la ligne de 20 adverse, les Patriots ont réussi l'exploit seulement six fois en 12 visites cette saison. Il s'agit d'une différence importante pour une offensive qui est habituellement une des plus menaçantes du circuit.

«Nous voulons marquer (un touché) à chaque fois que nous nous retrouvons là, a expliqué le receveur Deion Branch. C'est notre but de marquer quand nous sommes dans la zone dangereuse. Nous devons simplement mieux exécuter les jeux.»

L'inefficacité des Patriots a été mise en évidence lors de leur revers de 31-30 contre les Ravens de Baltimore dimanche dernier. Détenant une avance de six points tôt au quatrième quart, le quart Tom Brady a orchestré une séquence sur 79 verges pour atteindre la ligne de 2 verges dans le territoire des Ravens avant de devoir se contenter d'un placement de 20 verges de Stephen Gostkowski.

Il y a deux semaines, dans une défaite de 20-18 contre les Cardinals de l'Arizona, les Patriots avaient atteint la zone dangereuse une seule fois en première demie, ce qui avait encore mené à un placement de Gostkowski.

«Une des raisons pour lesquelles nous avons perdu ces deux matchs est que nous avons dû botter des placements, a analysé Brady. Si vous marquez des touchés dans ces situations à la place de placements, vous récoltez quatre points de plus et je crois que nous avons botté quelque chose comme trois placements la semaine dernière.

«C'est difficile de gagner si vous n'êtes pas productifs dans la zone dangereuse et nous devons l'être. C'est quelque chose que nous devrons mieux faire.»

Les choses ne seront pas plus faciles dimanche contre les Bills de Buffalo (2-1). Leur nouvelle défensive a concédé seulement quatre touchés, dont deux à partir de la zone dangereuse, lors de leurs deux derniers matchs — des victoires contre les Chiefs de Kansas City et les Browns de Cleveland.

Oui, les Chiefs et les Browns n'ont pas exactement une offensive aussi menaçante que celle des Patriots (1-2). Mais les nouvelles acquisitions des Bills, dont l'ailier défensif Mario Williams, voudront s'assurer de neutraliser à nouveau Brady et sa bande.

L'efficacité dans la zone dangereuse jouera donc un rôle clé pour les Patriots, qui tenteront d'éviter de connaître une première série de trois revers depuis une séquence de quatre défaites d'affilée en 2002.

«Je crois que nous ressentons toujours un sentiment d'urgence. C'est la NFL, vous devez toujours être à votre meilleur, a rappelé le receveur Wes Welker. Particulièrement dans la situation dans laquelle nous sommes, nous devons recommencer à gagner et nous assurer de faire les choses nécessaires pour y parvenir.»

Marquer des touchés à partir de la zone dangereuse est au sommet de cette liste.

PLUS:pc