NOUVELLES
28/09/2012 10:48 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Les Nigérianes interdites d'entrée pour non respect des règles (Arabie)

Des centaines de femmes du Nigeria voulant effectuer le pèlerinage musulman ont été interdites d'entrer en Arabie saoudite car elles n'étaient pas accompagnées par un homme de leur famille comme le veut le règlement, ont déclaré vendredi les autorités à Ryad.

Quelque 500 Nigérianes ont dû rentrer jeudi dans leur pays après avoir été retenues depuis dimanche à l'aéroport de Jeddah, dans l'ouest saoudien, alors que des centaines d'autres y sont toujours bloquées. Les autorités nigérianes ont suspendu pendant 48 heures tous les vols de pèlerins vers le royaume.

"Les règles régissant le pèlerinage sont en vigueur depuis plusieurs années et elles doivent être appliquées telles quelles vu qu'aucune nouveauté n'y a été introduite", a affirmé le porte-parole du ministère saoudien du Pèlerinage, Hatem ben Hassan Qadi, cité par l'agence officielle SPA.

Selon un communiqué du ministère, ces règles imposent aux "femmes âgées de moins de 45 ans et qui veulent effectuer le hajj d'être accompagnées par un +mahram+ durant leur voyage", c'est-à-dire un homme ayant autorité légale.

"Cela est mentionné sur les visas d'entrée délivrés aux femmes et à leur +mahram+" et "tous ceux qui ne respectent pas ces règles ne sont pas autorisés à entrer" dans le royaume, a précisé le texte, en soulignant que ces règles s'appliquaient à toutes les nationalités.

Au Nigeria, la Commission nationale du pèlerinage a déclaré que l'immobilisation des Nigérianes à l'aéroport de Jeddah était "un événement sans précédent et très inquiétant".

Selon l'une des femmes rentrées au pays, quelques-unes d'entre elles "ont été gardées (...) dans des conditions humiliantes avec peu de nourriture et d'eau et un accès limité aux toilettes".

Le Nigeria compte 160 millions d'habitants, dont environ la moitié de musulmans.

L'Arabie saoudite, un pays ultraconservateur, applique une interprétation rigoriste de l'islam. Les femmes sont obligées de sortir voilées et ne peuvent voyager sans escorte de leur mari ou d'un proche. Elles ne peuvent pas non plus conduire.

wak/tp/fc

PLUS:afp