NOUVELLES
28/09/2012 01:22 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Les banques espagnoles en difficulté ont besoin de 59,3 milliards d'euros

MADRID - Les banques espagnoles en difficulté, dont Bankya-BFA et Catalunyabank, ont besoin de 59,3 milliards d'euros de fonds propres, selon les résultats d'un audit externe indépendant annoncé vendredi par la Banque d'Espagne.

Quatorze banques ont été testées, représentant 90 pour cent du secteur espagnol. Selon les conclusions de l'audit et des «tests de tension» réalisés par un consultant extérieur, le cabinet Oliver Wyman, les banques ont besoin de 59,3 milliards d'euros. La somme descend à 53,7 milliards d'euros, en tenant compte des fusions en cours et des effets fiscaux.

Selon l'Autorité bancaire européenne, les résultats annoncés vendredi constituent une «étape majeure vers le renforcement et le rétablissement de la solidité du secteur bancaire espagnol (...) crucial pour le rétablissement d'une croissance économique soutenue et de l'emploi». Les banques espagnoles sont notamment plombées par des actifs toxiques dus à l'éclatement de la bulle immobilière en 2008.

L'Espagne avait annoncé en juin qu'elle demanderait une aide financière européenne pour renflouer son secteur bancaire. L'Eurogroupe, rassemblant les 17 pays de la zone euro, a fait savoir que Madrid pourrait recevoir jusqu'à 100 milliards d'euros. Le gouvernement espagnol n'avait pas chiffré le montant de l'aide qui serait demandée, en attendant le résultat de l'audit.

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker s'est dit «réconforté» par les chiffres annoncés vendredi. Les 100 milliards d'euros disponibles devraient être «plus que suffisants» pour les besoins des banques espagnoles, a-t-il noté.

PLUS:pc