NOUVELLES
28/09/2012 05:08 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Le FMI alloue le solde du profit des ventes d'or à la réduction de la pauvreté

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé vendredi que ses Etats membres s'étaient mis d'accord pour allouer le solde du profit imprévu de ses ventes d'or à la lutte contre la pauvreté.

Les Etats ont décidé au Conseil d'administration d'allouer ce reste, d'un montant 2,7 milliards de dollars (au taux de change actuel), au financement de la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC), indique le Fonds dans un communiqué.

La FRPC est le guichet par lequel le FMI accorde des prêts à taux faibles aux pays pauvres mettant en oeuvre des mesures globales pour l'amélioration du sort de leurs citoyens les plus fragiles et démunis.

Pratiquement, le Fonds reversera le solde de 2,7 milliards de dollars à ses Etats membres proportionnellement à la quote-part de chacun, et ceux-ci alimenteront en retour le compte de fiducie de la FRPC avec les somme ainsi reçues.

Mais la redistribution aux Etats membres n'aura lieu que lorsque ceux-ci auront fourni l'assurance (par une décision de leur Parlement, par exemple) que 90% des 2,7 milliards seront reversés au Fonds.

Cela pourrait prendre du temps. Le Fonds rappelle en effet que sa décision similaire prise en juillet 2009 d'allouer 1,1 milliard dollars provenant des profits des mêmes ventes d'or au financement de la FRPC n'a pas encore été mise en oeuvre. Mais l'heure approche, puisque le Fonds indique avoir obtenu l'assurance que 87,4% du montant lui serait reversé.

La directrice générale du Fonds, Christine Lagarde, avait exhorté début mai les Etats membres à accélérer le processus, alors que le total des engagements individuels de chaque pays ne représentait que 48,7% de la promesse globale.

Le FMI a vendu en 2009-2010 un peu plus de 400 tonnes d'or. Le but de cette cession était de dégager des liquidités pouvant être investies dans des actifs financiers sûrs, principalement des obligations d'Etat, afin de permettre au Fonds d'en tirer des revenus réguliers, prêtables aux pays pauvres, ce qui a été fait.

Du fait de la hausse des cours de l'or pendant cette période, le FMI s'est retrouvé avec un profit "imprévu" de 3,8 milliards de dollars, qu'il a finalement décidé d'attribuer intégralement au financement de la FRPC.

mj/sl/jca

PLUS:afp