NOUVELLES
28/09/2012 02:13 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Le député André Villeneuve défend son intégrité

Le député péquiste André Villeneuve nie tout lien avec la mafia au lendemain de la révélation à la commission Charbonneau de la présence d'un des véhicules appartenant à son entreprise dans le stationnement du centre commercial abritant le Club Social Consenza.

Ce café a été le quartier général de la mafia sicilienne à Montréal jusqu'en 2006.

« Je tiens à affirmer que je n'ai jamais mis les pieds au Club Social Consenza et que je n'ai jamais entretenu de relation avec qui que ce soit étant à ma connaissance lié à la mafia. D'ailleurs, le "Tableau des fréquentations au Club Social Consenza et au Bar Laennec", déposé à la commission Charbonneau, ne comporte aucune mention de mon nom ou de celui de mes employés parmi les gens ayant fréquenté cet établissement », précise André Villeneuve dans un communiqué.

L'entreprise Plancher Mirage André Villeneuve inc. figure dans la liste des 74 sociétés dont les véhicules ont été observés par la GRC entre 2002 et 2006 dans le stationnement du centre commercial où se trouvait le repaire de la mafia sicilienne à Saint-Léonard.

En entrevue vendredi, André Villeneuve a souligné qu'il avait demandé à la commission Charbonneau de lui indiquer la date et l'heure à laquelle le véhicule de son entreprise a été aperçu dans ce stationnement. Il souhaite aussi obtenir le numéro de la plaque d'immatriculation de celui-ci.

« Les véhicules étaient attitrés à chacun des employés, dit André Villeneuve. On pouvait faire des échanges à l'occasion. Mais là-quand même, c'est une bonne partance qu'on ait le numéro de plaque. »

André Villeneuve affirme que sa compagnie n'a jamais employé plus de quatre employés et que la quasi-totalité des travaux qu'elle réalise sont de nature résidentielle. Le chiffre d'affaires de l'entreprise n'a jamais, dit-il, excédé 300 000 $ par année.

Le club social Consenza est situé dans un petit centre commercial achalandé de l'arrondissement Saint-Léonard.

Le centre commercial abrite aussi les locaux syndicaux de plusieurs corps de métier dont le local 568 des électriciens, le local 271 des chaudronniers, le 905 des opérateurs de machinerie lourde et le 711 des monteurs d'acier.

Le PQ défend son député

Le Parti québécois a défendu vendredi l'intégrité de son député André Villeneuve, nommé adjoint parlementaire aux affaires municipales.

Marie Barrette, attachée de presse de la première ministre Pauline Marois, a déclaré à La Presse Canadienne que M. Villeneuve n'avait rien à voir avec quelque manoeuvre douteuse que ce soit.

Pour le Parti québécois, la présence du véhicule de l'entreprise de M. Villeneuve près du Consenza, dans un centre commercial qui compte une demi-douzaine d'adresses, relève de la coïncidence.

Président et actionnaire unique de sa société spécialisée dans le coulage et la finition de béton, M. Villeneuve n'a rien à se reprocher, a insisté Mme Barrette.

M. Villeneuve a été élu pour la première fois en 2008 et réélu le 4 septembre dernier.

Avec La Presse Canadienne

PLUS: