NOUVELLES
28/09/2012 07:46 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Jour de fête en Nouvelle-Écosse pour le Bluenose II

Les Néo-Écossais sont invités à des célébrations à l'occasion de la remise à l'eau du Bluenose II restauré, samedi, à Lunenburg.

Il est toutefois possible que la cérémonie soit reportée s'il vente trop fort.

La mise à l'eau à grand renfort de célébrations sera le point culminant de deux années de travaux qui ont vu la grande majorité des éléments de la célèbre goélette remplacé par du bois neuf.

Il a fallu rebâtir le nouveau Bluenose II en y intégrant les normes de sécurité actuelles. Cet élément parmi d'autres explique le dépassement de coûts. Le budget initial de moins de 15 millions de dollars est plus près aujourd'hui de 16 millions de dollars ou plus.

Samedi matin, l'heure sera à la fête sur les quais de Lunenburg. Vers 8h, selon le niveau de la marée, la goélette prendra la mer. Le bateau noir et rouge glissera doucement dans les eaux sans ses mâts, qui seront installés plus tard. Aucune bouteille de Champagne ne sera brisée sur sa coque, car il ne s'agit pas d'un baptême.

Les promoteurs espèrent accueillir des milliers de spectateurs et autres amateurs de voile à cette occasion. Le public aura aussi l'occasion d'écouter des artistes, entre autres le chanteur acadien Lennie Gallant, et Alan Doyle, du groupe Great Big Sea. La fête se terminera par un feu d'artifice.

La réputation du Bluenose, puis du Bluenose II, a depuis longtemps traversé les mers, bien au-delà de la seule région de l'Atlantique où la première goélette du nom a vu le jour en 1921.

Le bateau original a remporté de nombreuses courses de vitesse à l'époque. Ce symbole du Canada est illustré sur la pièce de 10 ¢. Il reste aujourd'hui une réplique de la célèbre goélette. Tout a été fait pour préserver l'architecture de ce voilier dont la maquette est copiée jusqu'en Asie.

PLUS: