NOUVELLES
28/09/2012 10:55 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Homard de l'Atlantique: la crise perdure, des pêcheurs abandonnant avant la fin

CAP-AUX-MEULES, Qc - La crise dans l'industrie du homard est encore loin de se résorber dans l'est du Canada.

À l'Île-du-Prince-Édouard, où les pêcheurs ne reçoivent qu'entre 2,50 $ et 2,75 $ pour une livre de homard, certains ont mis fin à leurs activités de pêche un mois avant la fin de la saison.

La saison de pêche, dans la zone 25 du détroit de Northumberland prendra fin le 13 octobre.

La situation n'est guère plus reluisante dans la Baie de Fundy où les pêcheurs de la Nouvelle-Écosse et des États-Unis de la zone 38 ne recoivent que 3 $ la livre.

Le directeur de l'Association des pêcheurs propriétaires des Îles-de-la-Madeleine, Léonard Poirier, s'inquiète de la situation qui se détériore par rapport à l'an dernier. Il souligne que la crise économique mondiale, qui risque de se prolonger, amplifie le manque d'organisation de l'industrie du homard.

Pour sa part, le directeur du Conseil canadien du homard, Geoff Irvine, admet qu'il y a urgence d'agir.

Une rencontre de discussion se tiendra la semaine prochaine, à Chéticamp, en Nouvelle-Écosse, pour donner suite aux recommandations de comités de travail sur le prix, la qualité et l'image de marque du produit. (Collaboration Hélène Fauteux CFIM)

PLUS:pc