NOUVELLES

Grèce: l'opposition dénonce les dépenses excessives des JO d'Athènes

28/09/2012 07:23 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Le principal parti grec d'opposition de gauche a demandé au gouvernement de rendre publics tous les chiffres du budget des jeux Olympiques d'Athènes de 2004, affirmant que les dépenses excessives de l'époque sont en partie à l'origine de la dette actuelle du pays.

"Beaucoup de Grecs pensent que les sommes dépensées pour organiser les Jeux en 2004 sont liées à la dette et au déficit public actuels", a affirmé le parti Syriza dans une question au Parlement.

Selon les chiffres donnés par le gouvernement conservateur au pouvoir à l'époque, la Grèce a dépensé 8,95 milliards d'euros pour la construction des équipements et le comité d'organisation.

Mais selon Syriza, la facture n'inclut pas les dépenses engagées pour les transports, notamment la construction du nouvel aéroport d'Athènes, le périphérique autour de la capitale et le tramway.

Le véritable coût des Jeux de 2004 s'élèverait à 13 milliards d'euros environ, en comptant également un milliard alloué à la sécurité de l'évènement qui avait eu lieu moins de trois ans après les attentats du 11 septembre.

Le président du Comité International Olympique (CIO), Jacques Rogge avait reconnu l'an dernier que les jeux Olympiques de 2004 avaient "joué un rôle" dans le creusement de la dette du pays, essentiellement en raison des retards pris dans l'organisation.

"Si vous regardez la dette de la Grèce, 2 ou 3% peuvent être attribués aux Jeux", avait déclaré Rogge. "Mais l'organisation avait pris beaucoup de retard et faire travailler les gens la nuit coûte plus cher", avait-il ajouté.

La plupart des infrastructures construites pour les Jeux n'ont pas été réutilisées dans les années suivantes.

Le gouvernement grec cherche toujours à réduire la dette publique de 350 milliards d'euros et n'a pas exclu de détruire certains stades si cela s'avèrait nécessaire.

jph/pid/eb

PLUS:afp