NOUVELLES

Graves difficultés financières pour des hôpitaux de Jérusalem-est

28/09/2012 07:19 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Six établissements hospitaliers qui traitent des Palestiniens à Jérusalem-est ont affirmé vendredi qu'ils faisaient face à une "crise financière sans précédent", en raison de l'accumulation des impayés de la part du gouvernement de l'Autorité palestinienne.

Dans un communiqué, ces hôpitaux demandent "une assistance d'urgence pour assurer le fonctionnement des services" et appellent les pays donateurs "à soutenir l'Autorité palestinienne pour qu'elle assume ses engagements et lui permette de régler ses dettes envers les hôpitaux".

Ces six hôpitaux chiffrent le montant des arriérés accumulés à plus de 67,5 millions de shekels (17 millions de dollars, 13,3 millions d'euros) pour le traitement de Palestiniens. Ces dépenses sont censées être couvertes par le gouvernement de l'Autorité palestinienne qui siège à Ramallah en Cisjordanie.

"Pour maintenir leurs activités, plusieurs hôpitaux ont du revoir leurs coûts de fonctionnement, y compris de personnel et trouver des moyens de faire des économies", souligne le communiqué.

Le ministère palestinien de la Santé adresse régulièrement des Palestiniens à des hôpitaux de Jérusalem-est pour des traitements qui ne sont pas disponibles en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza.

Mais le gouvernement de l'Autorité palestinienne est lui-même plongé dans une crise financière, ce qui a provoqué un retard dans les règlements des salaires et l'augmentation du poids de la dette.

sah/jlr/phs

PLUS:afp