VIDEO
28/09/2012 12:09 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Des implants électroniques qui fondent

Une nouvelle classe de matériau électronique qui peut se dégrader dans un fluide a été créée par des chercheurs américains.

Contrairement aux appareils électroniques actuels, conçus pour durer très longtemps, les circuits transitoires développés par le Pr Suk-Won Hwang et ses collègues de l'Institut Beckman disparaissent après une durée programmée.

La technologie a déjà été utilisée pour tenir une blessure au chaud afin d'empêcher l'infection par des bactéries.

Ses composantes sont en silicium et en oxyde de magnésium, et sont placées dans une couche de protection faite de soie.

Les créateurs expliquent que leurs implants sont en quelque sorte l'opposé de l'électronique traditionnelle, qui est conçue pour être stable et durer.

Deux percées scientifiques sont à l'origine de cette nouvelle création :

  • La capacité de faire dissoudre complètement des composantes électroniques
  • La capacité de contrôler le moment de la fonte, qui peut varier de quelques minutes à quelques années, à l'aide d'une coquille de soie

Outre en médecine, où ils peuvent par exemple faire pénétrer dans le corps des médicaments, les implants ont été testés en laboratoire dans des cellules solaires, dans des caméras numériques et dans des capteurs de température.

L'invention pourra également être utilisée dans les ordinateurs et téléphones portables; elle les rend beaucoup moins nocifs pour l'environnement.

La création de cet implant est l'objet d'un article publié dans la revue Science.

Dans l'extrait (en anglais) qui suit, les chercheurs parlent de la création de l'implant.

PLUS:video