Dans les souliers d'Elvis : les airs du King reprennent vie (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
DANS LES SOULIERS ELVIS
Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau. (Agence QMI) | Agence QMI

35 ans après la mort d’Elvis Presley, les plus mythiques chansons du King du rock’n’roll reprennent vie grâce à l’album Dans les souliers d’Elvis, une compilation réunissant quelques-unes des plus belles voix du Québec. Plusieurs d’entre elles étaient présentes au Savoy du Métropolis, jeudi soir, pour le lancement de l’opus, où s’entassaient les caméras et où des cupcakes à l’effigie de la légende de Memphis ont fait le bonheur des becs sucrés.

C’est le producteur Paul Dupont-Hébert, de la boîte Tandem, qui a eu l’idée de rassembler une dizaine de ses bons amis autour de l’œuvre d’Elvis, sous la direction du réalisateur Toby Gendron, qui avait aussi apposé sa griffe au disque Fab Forever, un hommage aux Beatles paru en juin dernier.

Ainsi, Mario Pelchat s’attaque à In The Ghetto, Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau s’époumonent en duo sur Burning Love, Éric Lapointe revisite One Night, Isabelle Boulay prête sa voix à Can’t Help Falling In Love, Roch Voisine reprend Suspicious Minds et Marc Dupré apporte sa couleur à Always On My Mind. Mélissa Bédard, de la plus récente mouture de Star Académie, chante pour sa part The Wonder Of You, et Ima pousse la note sur That’s All Right Mama.

« Je suis un fan d’Elvis et je me suis aperçu que la plupart de mes chums chantaient déjà ses pièces, a raconté Paul Dupont-Hébert. Alors, pour souligner le 35e anniversaire de sa mort, on a décidé de faire cet album. Pour moi, Elvis a créé le rock’n’roll, et les Beatles n’auraient jamais existé sans lui. C’est un précurseur. »

Les artistes aussi n’avaient que de bons mots à formuler à l’égard de l’icône de la musique américaine.

« Elvis est l’idole de tous les rockeurs, a souligné Martin Deschamps, qui se commet sur Heartbreak Hotel. Il était vraiment l’emblème du star-système en Amérique du Nord, puis dans le monde entier. À mon avis, toutes ses chansons sont bonnes, alors j’avais l’embarras du choix. »

De son côté, Nadja était profondément émue qu’on lui propose de s’approprier le classique Love Me Tender.

« Elvis a fait des balades monstrueuses, a-t-elle détaillé. J’étais intimidée de faire ce morceau, mais j’y suis allée doucement. Je l’ai décortiqué comme il faut, et je suis contente du résultat. »

Un concours et un spectacle

En plus de pouvoir se procurer dès aujourd’hui Dans les souliers d’Elvis, les nostalgiques de l’univers du King ont aussi l’opportunité, à l’initiative de Tandem, de faire valoir leurs talents d’imitateurs du monument, en envoyant une vidéo d’eux en train de chanter l’une de ses chansons. Les candidatures sont acceptées jusqu’au 30 novembre, après quoi débuteront les demi-finales régionales, qui s’arrêteront, entre autres, à Sherbrooke, Brossard, Joliette, Trois-Rivières, Gatineau, Saint-Hyacinthe, Terrebonne, Saint-Jérôme, Saguenay et Québec. JiCi Lauzon animera ces prestations au terme desquelles un gagnant sera nommé. Tous les finalistes s’affronteront ensuite lors de la grande finale du 30 mars 2013, qui réunira plusieurs des personnalités qui ont participé à l’enregistrement de l’album hommage.

« On recherche des gens qui aiment chanter, qui aiment le répertoire d’Elvis, qui le possèdent bien et qui peuvent nous le faire découvrir avec une nouvelle façon de l’interpréter, a lancé JiCi Lauzon lorsqu’interrogé à propos des qualités qui sont recherchées chez les participants. Elvis, c’est un monde en soi. C’est du blues, du gospel, du rock… Personnellement, j’ai hâte d’entendre des femmes chanter Elvis ! »

On peut en savoir plus sur le concours en cliquant au www.danslessouliersdelvis.com. Le grand vainqueur se méritera un voyage pour deux à Memphis, au Tennessee, pour assister au Elvis Week 2013.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Dans les souliers d'Elvis
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction