NOUVELLES
28/09/2012 10:42 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

Burris lance cinq passes de touché et les Tiger-Cats défont les Alouettes 41-28

HAMILTON - Henry Burris a lancé cinq passes de touché pour mener les Tiger-Cats de Hamilton à une victoire sans équivoque de 41-28 aux dépens des Alouettes de Montréal, qui s'inclinent pour la cinquième fois d'affilée au stade Ivor-Wynne.

Andy Fantuz et Dave Stala ont tous deux capté deux de ces cinq passes de touché. Chris Williams a réussi l'autre. Luca Congi a complété la marque avec deux placements en autant de tentatives, sur 24 et 14 verges. Avon Cobourne a porté le ballon 19 fois pour des gains de 111 verges.

Adrian McPherson, Jamel Richardson, Chris Jennings et S. J. Green ont marqué les touchés des Alouettes. Anthony Calvillo a complété 12 de ses 23 passes pour 197 verges et deux touchés.

«D'un point de vue offensif, lorsque tu es sur la route et que tu tentes deux jeux avant de devoir quitter le terrain, ça devient très difficile, a reconnu Calvillo. On doit se regarder dans le mirroir et se dire 'Nous n'en faisons pas assez', particulièrement lorsqu'on a le ballon.

«C'est toujours décevant lorsqu'on doit quitter le terrain dès la première série à l'attaque, et que le scénario se reproduit et qu'ils marquent des points. Ça met juste plus de pression sur l'attaque. Nous avons été en mesure de venir un peu de l'arrière, mais ce n'était pas suffisant ce soir (vendredi).»

C'est la cinquième fois de sa carrière que Burris (28 en 32, 326 verges et une interception) réussit cinq passes de touché.

«Je m'attendais à ce que nous jouions bien», a déclaré l'entraîneur-chef des Tiger-Cats George Cortez. «Est-ce que j'anticipais que nous allions être 28-en-32? De toute évidence, personne ne s'attendait à ça. C'est assez difficile (à accomplir) dans notre cour, contre le vent.»

Avec cette victoire, les Tiger-Cats ont maintenant une fiche de 5-8, tandis que les Alouettes, toujours premiers dans l'Est, glissent à 8-5.

«(Burris) s'est retrouvé dans le pétrin à quelques reprises et est parvenu à s'en sortir avec ses jambes, ce qu'il a fait dès le début de la rencontre en perçant le milieu de la pochette protectrice», a dit l'entraîneur-chef des Oiseaux Marc Trestman. «Il a sorti de celle-ci et a réalisé des jeux avec ses jambes et son bras. Si tu ne peux le mettre dans une position précaire, c'est un gars qui devient difficile à battre.

«Il fait partie de l'élite dans les quarts de cette ligue et ce qu'il a fait ce soir c'est la raison pour laquelle on l'a amené ici (via transaction avec les Stampeders de Calgary). Ils devaient l'emporter et ils ont offert le meilleur d'eux-mêmes, et nous n'avons pas été à la hauteur dans les trois phases du jeu pour les arrêter.»

La première passe de touché du match de Burris, un jeu de cinq verges à Fantuz couronnant une poussée de 74 verges sur la première possession du match des locaux, était sa 285e en carrière. Elle lui a permis de devancer Tracy Ham et de se hisser seul au cinquième rang de tous les temps à ce chapitre.

Burris a lancé quatre passes de touché dès la première demie. Les Tiger-Cats n'ont pas eu à dégager le ballon dans les deux premières périodes et sont rentrés au vestiaire avec une avance de 31-14 après 20 premiers jeux et 301 verges à l'attaque. Ils ont contrôlé le ballon pendant plus de 20 minutes.

«Les choses allaient bien pour nous ce soir, a confié Burris en souriant, qui a arrêté de danser pour répondre aux questions des journalistes. Notre ligne offensive a fait du bon travail dans la tranchée... et nos receveurs ont complété les jeux.»

Après que l'attaque se soit calmée au troisième quart, les pénalités ont fait reculer les Tiger-Cats jusqu'à leur ligne de 12. Sur le premier jeu, Burris a tenté une passe dans le milieu du terrain qui a été interceptée par Chip Cox et les Alouettes se sont retrouvés à la ligne de 21 des locaux. Le vent aurait pu tourner, mais les TiCats ont stoppé les Alouettes sur un troisième essai et trois verges à leur ligne de 14.

Les Alouettes se sont rapprochés à 10 points sur leur possession suivante sur la course de cinq verges de Jennings, mais Hamilton a amorcé le quatrième quart avec une poussée de 75 verges, couronnée par la passe de touché de 17 verges à Stala.

Après que le touché de Green avec 2:16 à faire ait réduit l'écart à 41-28, les Alouettes ont tenté un botté court, mais ont été incapables de récupérer le ballon. Les TiCats n'ont fait qu'écouler le temps par la suite.

PLUS:pc