NOUVELLES

Bo Xilai, exclu du Parti communiste chinois, fera face à un procès criminel

28/09/2012 06:22 EDT | Actualisé 28/11/2012 05:12 EST

PÉKIN, Chine - La Chine a annoncé vendredi l'exclusion du Parti communiste de Bo Xilai, ex-étoile montante du régime, et sa comparution en justice pour répondre d'accusations criminelles. Le gouvernement chinois peut désormais se concentrer sur le congrès du Parti, le 8 novembre, qui doit faire arriver au pouvoir une nouvelle génération de dirigeants.

Avant sa chute, Bo Xilai, 63 ans, ancien membre du puissant Bureau politique et ex-chef du parti dans la province de Chongqing, était l'un des hommes politiques les plus connus du pays, dont l'ambition était considérée comme une menace par les principaux dirigeants du parti. Sa femme, Gu Kailai, a été condamnée à la peine de mort avec sursis pour l'assassinat de l'homme d'affaires britannique Neil Heywood.

Selon la presse officielle chinoise, Bo Xilai sera poursuivi pour corruption, abus de pouvoir et relations inappropriées avec plusieurs femmes. Il est également accusé d'avoir tenté d'étouffer l'affaire du meurtre de Neil Heywood, qui a contribué à sa chute et déclenché l'un des plus grands scandales en Chine depuis des décennies.

Selon Rana Mitter, professeure d'histoire et de politique chinoise à l'université Oxford, les autorités chinoises ont fait en sorte que le retour de Bo Xilai soit «absolument impossible, non seulement pour lui, mais pour quiconque aurait l'idée de recréer en Chine ce type de gouvernance personnalisée, politique, charismatique».

D'après un communiqué du Bureau politique du Parti communiste, «le comportement de Bo Xilai a eu de graves répercussions et infligé d'énormes torts à la réputation du parti et du pays». Le parti, après avoir réglé le sort de Bo Xilai, s'efforce désormais de tourner la page, en annonçant la date de son prochain Congrès le 8 novembre.

Le Congrès sera l'occasion d'annoncer la nomination de Xi Jiping, successeur désigné du président Hu Jintao. Xi Jiping est réapparu en public le 15 septembre après une disparition inexpliquée de deux semaines qui avait suscité des rumeurs sur son état de santé.

PLUS:pc