Café Consenza : un député du PQ stupéfait de voir surgir le nom de son entreprise

Publication: Mis à jour:
COMMISSION CHARBONNEAU
PC

La voiture d'une entreprise appartenant à André Villeneuve, le nouvel adjoint aux Transports et Affaires municipales, a été observée par les enquêteurs de la GRC aux abords du quartier général de la mafia montréalaise.

L'enquêteur du SPVM prêté à la Commission Charbonneau, Éric Vecchio, a présenté mercredi une liste de 74 entreprises en construction dont au moins un véhicule a été identifié devant le club social Consenza, le quartier général du clan Rizutto.

Cette liste a été établie par la Gendarmerie royale du Canada entre 2002 et 2006, dans le cadre de l'enquête Colisée.

Le véhicule identifié appartenait à l'entreprise Planchers Mirage André Villeneuve, dont le principal actionnaire est le député péquiste de Berthier, André Villeneuve.

Le nouveau député s'est vu confier récemment le rôle d'adjoint parlementaire au ministre des Transports et au ministre des Affaires municipales par la première ministre Pauline Marois.

André Villeneuve stupéfait par ces révélations

Questionné sur la présence d'un véhicule de sa flotte commerciale près du quartier général du clan Rizutto, situé dans un minuscule centre commercial de Saint-Léonard, à des kilomètres de Lanoraie où est installée son entreprise, M. Villeneuve s'est dit très surpris d'apprendre la nouvelle.

« Ça va me prendre l'année, ça va me prendre la date et honnêtement, je suis stupéfait de ça... », a déclaré André Villeneuve en affirmant n'avoir jamais eu de liens avec ces gens.

M.Villeneuve a confirmé que même si son entreprise est en veilleuse depuis 2008, il en est toujours le principal actionnaire. Il l'a d'ailleurs déclaré en mai dernier au commissaire à la déontologie.

Par contre, il n'est pas en mesure d'expliquer la présence d'un de ses véhicules près du club social Consenza où plusieurs entrepreneurs allaient verser des sommes d'argent aux barons de la mafia montréalaise, tels que l'ont démontré cette semaine des images captées par la police présentées à la Commission Charbonneau.

« J'ai bien hâte de voir la preuve de cela, parce que mes véhicules, que j'avais... J'ai hâte de voir ça, parce que je nie catégoriquement, je ne sais même pas c'est où [le club social Consenza] », se défend André Villeneuve.

Un centre d'achat très fréquenté

De multiples raisons peuvent expliquer pourquoi un véhicule de Planchers Mirage André Villeneuve se trouvait près du club social Consenza au début des années 2000.

L'établissement est en effet situé dans un petit centre commercial achalandé de l'arrondissement Saint-Léonard.

Le centre commercial abrite aussi les locaux syndicaux de plusieurs corps de métier dont le local 568 des électriciens, le local 271 des chaudronniers, le 905 des opérateurs de machinerie lourde et le 711 des monteurs d'acier.

Le PQ attend des explications

Au Parti québécois, le ministre responsable de Montréal, Jean-François Lisée, a déclaré qu'André Villeneuve allait faire les vérifications nécessaires pour éclaircir cette affaire.

« On va voir dans cette commission d'enquête un certain nombre de portes latérales qui vont s'ouvrir. Certaines vont mener à des activités criminelles, certaines ne mèneront nulle part, des hasards ou quelqu'un qui n'était pas autorisé... Là-dessus, nous devons rester prudents. Moi j'ai bon espoir que mon collègue arrivera avec une explication raisonnable dans les jours qui viennent », a déclaré le ministre Lisée jeudi à la télévision de Radio-Canada.

Liste correspondant aux entreprises en construction dont les véhicules furent observés dans le stationnement du Club social Consenza lors du projet Colisée - du 23 septembre 2002 au 21 novembre 2006

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
La commission Charbonneau en bref
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Charbonneau Commission: RCMP's silence a symptom of wider problem, expert ...

Charbonneau inquiry sees video of Rizzuto clan members stuffing cash into ...

Charbonneau Commission: Detective lists construction firms linked to Mafia

Commission Charbonneau : au moins 67 entreprises ciblées

Plusieurs entrepreneurs embauchés par la Ville de Montréal fréquentaient le ...

Mafia-linked Montreal ice cream business firebombed

Au moins 74 entrepreneurs ciblés

Commission Charbonneau : Zambito à la barre des témoins

Le lieutenant-détective Éric Vecchio témoigne