NOUVELLES

Stephen Harper rencontre le président haïtien à New York

27/09/2012 07:05 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Le premier ministre Stephen Harper ne prendra pas la parole aux Nations unies, mais il a tout de même fait le déplacement à New York afin de rencontrer des leaders internationaux et de recevoir un prix d'« Homme d'État de l'année » lui étant décerné par une organisation américaine.

Alors que le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et le chef de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'adressaient à l'Assemblée générale, jeudi, Stephen Harper rencontrait le président haïtien dans un hôtel de Manhattan, à quelques coins de rues du siège de l'ONU.

Stephen Harper et Michel Martelly ont échangé une poignée de mains et quelques plaisanteries avant de se mettre au boulot et de discuter de la relation unissant le Canada et Haïti.

Le premier ministre canadien a également rencontré Henry Kissinger, ancien secrétaire d'État sous Richard Nixon et Gerald Ford, au bureau de ce dernier, situé sur Park Avenue.

Henry Kissinger remettra jeudi soir à son invité canadien le prix d'« Homme d'État de l'année », décerné par la Fondation Appeal of Conscience, une organisation pacifique interconfessionnelle. Son conseil d'administration comprend notamment l'ex-président américain Bill Clinton et les anciens secrétaires d'État Madeleine Albright, George Schultz, James Baker et Colin Powell.

Parmi les anciens lauréats de ce prix figurent notamment l'ex-premier ministre canadien Jean Chrétien, l'ancien président français Nicolas Sarkozy et l'ex-premier ministre britannique Gordon Brown.

Avant de recevoir son prix, Stephen Harper doit s'asseoir avec Mahmoud Abbas. Et vendredi matin, une rencontre avec Benyamin Nétanyahou est au programme.

Les partis d'opposition ont vertement critiqué la décision prise par Stephen Harper de ne pas profiter de la tribune de l'Assemblée générale. C'est le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, qui parlera au nom du gouvernement canadien à l'ONU.


PLUS: