NOUVELLES

Russie - Match interrompu à Moscou en raison de violences entre supporteurs

27/09/2012 04:40 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Des échauffourées entre supporteurs et des fumigènes lancés sur le terrain lors d'un match de Coupe de Russie mercredi soir à Moscou ont provoqué l'interruption de la rencontre, mettant l'accent une fois de plus sur les violences dans les stades du pays-hôte du Mondial-2018.

Avant le début de ce 16e de finale opposant le Torpedo (2e division) au Dynamo Moscou (1re division), des violences ont éclaté près du stade entre des groupes supporteurs des deux clubs de la capitale, provoquant l'interpellation d'une vingtaine de personnes, selon un communiqué de la police.

Des unités anti-émeutes et des policiers à cheval sont intervenus pour mettre fin aux échauffourées, selon des images diffusées jeudi par la télévision russe.

Les incidents se sont poursuivis au stade où des supporteurs du Torpedo ont lancé à plusieurs reprises des pétards et des fumigènes sur le terrain dès le début de la rencontre.

A la suite de ces incidents, l'arbitre a suspendu le match pendant quelques minutes en première période, mais, dans une ambiance surchauffée dans les tribunes, les lancers de fumigène se sont poursuivis en début de seconde période, contraignant l'arbitre a interrompre la rencontre à la 51e minute de jeu, après un but du Torpedo réduisant le score à 2-1.

Par conséquent, trois supporteurs ont été condamnés jeudi par un tribunal de Moscou à une amende de 500 roubles chacun (12 euros) pour "troubles à l'ordre public", a indiqué une porte-parole de la juridiction à l'agence Ria Novosti.

Le ministère russe de l'Intérieur a de son côté appelé "tous les supporteurs à respecter l'ordre public" au cours des matches de 16e de finale de la Coupe de Russie prévus jeudi dans trois régions du pays.

Dans une autre rencontre de 16e de finale de la Coupe de Russie mardi à Kaliningrad, enclave russe aux portes de l'UE, l'arbitre a été contraint de suspendre à deux reprises le match à la suite de lancers de fumigènes au cours de ce match entre le Baltic Kaliningrad et le Zenit Saint-Pétersbourg.

Ces événements sont embarrassants pour la Russie à quelques jours de la venue à Moscou d'une délégation de la Fifa, dont le président Sepp Blatter, pour une cérémonie au cours de laquelle sera annoncée la liste finale des villes hôtes du Mondial-2018.

bfi/lpt/jmt

PLUS:afp