NOUVELLES

Ottawa veut réviser le généreux régime de retraite des députés

27/09/2012 08:48 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Le caucus conservateur a accepté la proposition du gouvernement Harper d'augmenter le pourcentage de la cotisation que versent les députés et sénateurs dans leur régime de retraite.

Selon CBC, les députés et sénateurs canadiens versent environ 11 000 $ par année dans leur régime de retraite alors que l'État y verse 65 000 $.

Selon les nouvelles règles que propose le gouvernement Harper, les députés et sénateurs contribueraient désormais à parts égales avec l'État dans leur fonds de retraite.

Ce qui signifie, en reprenant l'exemple ci-haut, que les députés et leurs confrères du Sénat devraient verser 38 000 $ par an dans leur fonds de pension tandis que la contribution de l'État, elle, serait réduite à 38 000 $, une économie de 27 000 $ pour les contribuables.

Ce nouveau partage représente, d'un autre côté, une augmentation de contribution de 27 000 $ par an pour chaque député et sénateur, soit une baisse importante de leur revenu.

Selon plusieurs observateurs, le régime de retraite des députés et sénateurs fédéraux serait très généreux.

Les membres du Parlement, qui gagnent environ 160 000 $ par an, n'ont en effet qu'à siéger pendant six ans pour être admissibles à une rente de 30 000 $ par année à partir de 55 ans.

D'après nos collègues de la CBC, l'âge auquel les députés et sénateurs peuvent percevoir leur prestation de retraite pourrait également passer de 55 à 60 ans.

Une étude de l'Institut C.D. Howe effectuée en janvier dernier a démontré qu'en 2011, les contribuables canadiens ont versé six fois plus d'argent dans le fonds de retraite des membres du Parlement que ce que ces derniers y ont investi.

La Fédération canadienne des contribuables, un organisme indépendant, estime pour sa part que les contribuables versent actuellement 24 $ dans le régime de retraite des membres du Parlement pour chaque dollar que ces derniers y investissent.

PLUS: