NOUVELLES

Obama se paie le luxe de diffuser une publicité télévisée de deux minutes

27/09/2012 10:52 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

L'équipe de Barack Obama a sorti jeudi une publicité télévisée de deux minutes, une durée inhabituellement longue à ce stade de la campagne, où le président tente de convaincre les Américains, face à la caméra, de le reconduire pour quatre ans.

Cette publicité, qui constitue un investissement conséquent à 40 jours de la présidentielle du 6 novembre, est destinée à être diffusée dans sept Etats potentiellement décisifs, dont la Virginie (est) où M. Obama effectuait jeudi un énième déplacement, à Virginia Beach sur la côte Atlantique.

Dans cette vidéo que sa campagne présente comme "ce que le président vous dirait s'il était assis à votre table", M. Obama revient sur la situation économique difficile dont il a hérité en arrivant au pouvoir début 2009, et accuse son adversaire républicain Mitt Romney de vouloir revenir aux politiques "qui nous ont mis dans cette situation".

Il présente aussi son plan économique, en promettant "un million de nouveaux emplois dans le secteur manufacturier", la réduction de moitié des importations de pétrole d'ici à 2020, et un effort sur la formation. Il vante aussi la fin de cadeaux fiscaux pour les plus riches afin d'aller vers un rééquilibrage du budget, au nom d'un "nouveau patriotisme économique".

M. Romney, qui accuse un retard important sur le président sortant dans une majorité d'Etats-clé selon plusieurs sondages récents, était lui aussi attendu en Virginie, à Springfield dans la banlieue sud de Washington, et devait intervenir tout comme le président peu avant midi (16H0O GMT).

Mercredi déjà, MM. Obama et Romney avaient labouré les mêmes terres dans l'Ohio (nord), un Etat considéré comme le plus crucial de tous. Aucun républicain, dans l'histoire récente, n'a conquis la Maison Blanche sans le gagner, et un sondage publié mercredi par le New York Times y crédite M. Obama d'une avance de dix points.

M. Obama semble aussi se détacher en Virginie dans les intentions de vote. Autrefois très conservateur, cet Etat est devenu plus sensible aux idées démocrates avec le développement des banlieues de Washington. L'Etat compte aujourd'hui presque 30% d'habitants issus des minorités, majoritairement acquis au président sortant.

tq/lor

PLUS:afp