NOUVELLES

Megaupload: Kim Dotcom a été espionné illégalement par la Nouvelle-Zélande

27/09/2012 05:48 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

AUCKLAND, Nouvelle-Zélande - L'agence du renseignement de Nouvelle-Zélande a reconnu avoir espionné illégalement le fondateur du site de téléchargement Megaupload, Kim Dotcom, des aveux qui ont «déçu» le premier ministre.

Le Bureau de sécurité des communications du gouvernement n'est autorisé à espionner que les étrangers mais, selon un rapport publié jeudi par le premier ministre John Key, l'agence a espionné l'homme d'origine allemande après qu'il est devenu résident néo-zélandais, en 2010. Kim Dotcom est né Kim Schmitz, mais il a légalement changé de nom.

L'agence avait apporté son aide aux autorités américaines qui demandent l'extradition de Kim Dotcom, accusé d'extorsion de fonds et de blanchiment d'argent en facilitant le piratage massif sur Megaupload d'oeuvres protégées par le droit d'auteur.

Le renseignement néo-zélandais ne précise pas quelles informations il a ainsi obtenues, et on ignore quelles pourraient être les conséquences de cet aveu sur la suite de l'affaire.

Arrêté le 20 janvier, Kim Dotcom avait été remis en liberté sous caution en février. La justice américaine a fait fermer le site Megaupload.

Megaupload était l'un des sites de partage de fichiers les plus importants du monde, avec 150 millions d'inscrits et environ 50 millions de téléchargements par jour. Selon un document de la justice américaine, Kim Dotcom a gagné 42 millions $ US en 2011.

PLUS:pc