NOUVELLES

Maroc/aéronautique: hausse de plus de 10% des exportations sur un an (rapport)

27/09/2012 09:10 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Le Maroc a connu une hausse de plus de 10% de ses exportations dans le secteur de l'aéronautique l'an dernier et cette augmentation atteint 65,5% sur la période 2008-2011, selon un rapport du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas).

En 2011, le chiffre d'affaires a atteint 5,2 milliards de dirhams (605 millions de dollars) contre 4,7 mds de dirhams (545 M USD) en 2010, d'après ce document de la Direction des études et prévisions financières, cité jeudi par l'agence de presse MAP.

Sur la période 2008-11, le secteur aéronautique marocain, "orienté à 100% vers l'export", a crû de 65,5%, selon la même source.

Cette publication intervient alors que le géant aéronautique canadien Bombardier doit débuter en janvier sa production sur sa première usine locale de fabrication de composants, à Nouaceur, près de Casablanca (ouest).

Le projet prévoit un investissement de 200 millions de dollars en infrastructures et doit déboucher sur la création de 850 emplois directs d'ici à huit ans.

Troisième avionneur mondial derrière Boeing et Airbus, Bombardier a expliqué avoir choisi le Maroc en raison des faibles coûts de la main d'oeuvre et du transport, de la proximité avec l'Europe et de "l'engagement" des autorités locales à mettre sur pied une industrie aéronautique compétitive.

Preuve de l'importance consacré au projet, le président de Bombardier, Guy Hachey, a été reçu la semaine dernière par le roi Mohammed VI.

Le ministre de l'Equipement et du Transport, Aziz Rabbah, a récemment insisté sur la volonté du royaume de devenir "un hub régional de la maintenance et de l'industrie aéronautique".

Outre Bombardier, l'équipementier français Ratier-Figeac a inauguré cette semaine une filiale marocaine à Nouaceur. Ce projet, d'un coût de neuf millions d'euros, doit être dédié à l'assemblage des équipements de cabines et de cockpits.

Quelque 150 personnes devraient être employées d'ici la fin de l'année par cette filiale.

Selon le rapport, près de 80% de l'activité du secteur aéronautique au Maroc --qui compte une centaine d'entreprises au total-- est concentrée à Nouaceur, contre 15% à Tanger (nord).

gk/vl

PLUS:afp