NOUVELLES

MacDonald en or, Yeats en argent

27/09/2012 11:08 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Soirée faste pour le Canada jeudi aux Championnats du monde de lutte féminine, à Edmonton.

La Montréalaise Dorothy Yeats est d'abord montée sur la deuxième marche du podium, chez les moins de 67 kg, puis Jessica MacDonald a conclu la journée avec l'or (51 kg).

Médaillée de bronze l'an dernier à Istanbul, MacDonald s'est, cette fois, emparée des plus grands honneurs en défaisant la Chinoise Yannan Sun.

« C'est vraiment incroyable. J'en rêve depuis 12 ans », a dit l'Ontarienne de 27 ans.

MacDonald a amorcé son parcours victorieux avec un gain contre la Russe Zamira Rkahmanova en quarts de finale. Elle a enchaîné avec un autre succès contre l'Indienne Kumari Babita avant d'atteindre le match pour l'or.

Couronnée lors des mondiaux juniors au début du mois, Yeats s'est cette fois inclinée en grande finale des moins de 67 kg devant l'Américaine Adeline Maria Gray.

Gray a défait la Québécoise de 19 ans, qui participait à ses premiers Championnats du monde seniors, 8-0. Lors des mondiaux de 2011, la représentante des États-Unis avait également battu en quarts de finale la lutteuse québécoise Martine Dugrenier, l'empêchant de remporter un quatrième titre mondial d'affilée.

« Je n'étais pas à la bonne place dans ma tête. J'avais dans l'idée pour ce match d'essayer plusieurs techniques et en trouver une qui allait fonctionner. Mon adversaire a été bonne en défensive et a pu contrer toutes mes tentatives. Ç'a été mon problème », a expliqué la médaille d'argent.

« Je ne m'attendais à rien. Je suis venue aux Championnats du monde en voulant voir ce que j'allais être capable de faire, alors je suis satisfaite du résultat, a-t-elle ajouté. J'ai aussi beaucoup appris de ce match. »

Yeats a entamé la compétition en défaisant la Chinoise Yan Hong en huitièmes de finale. Cette dernière a remporté la première période 2-1, mais la jeune Montréalaise a enlevé les deux périodes suivantes 1-0.

Yeats a continué sa route en prenant la mesure de Nadya Sementsova, de l'Azerbaïdjan. L'Ukrainienne Alina Stadnik-Makhynia a été la victime de Yeats en demi-finales. La protégée de Martine Dugrenier a pris la mesure de son adversaire en remportant les deux premières périodes 1-0 et 2-0.

La Chinoise Yan Hong et la Japonaise Yoshiko Inoue ont ravi les deux médailles de bronze.

PLUS: