NOUVELLES

L'ONF renforce son soutien aux créateurs francophones de l'extérieur du Québec

27/09/2012 05:23 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Les créateurs francophones résidant à l'extérieur du Québec pourront bientôt compter sur un soutien accru de la part de l'Office national du film du Canada (ONF).

L'organisme fédéral a en effet annoncé jeudi qu'il allait ramener à Toronto le poste de producteur exécutif responsable de la production franco-canadienne, qui est présentement basé à Montréal après avoir été rattaché aux installations torontoises de l'ONF il y a quelques années.

Il a également décidé de créer un nouveau poste de producteur interactif pour les artistes francophones de l'ensemble du Canada qui sera localisé à Vancouver.

Ces deux pôles de création s'ajouteront à celui de Moncton, au Nouveau-Brunswick, qui continuera sa mission dans les provinces atlantiques.

Jeudi, le commissaire du gouvernement à la cinématographie et président de l'ONF, Tom Perlmutter, a expliqué que ces décisions s'inscrivaient dans la stratégie globale de l'organisme visant l'épanouissement du français non seulement au pays, mais aussi dans le monde.

Il a insisté sur l'importance de l'ONF dans la promotion du français et de la diversité des langues à l'échelle nationale et mondiale.

«En tant qu'institution fédérale, nous avons un rôle fondamental à jouer par rapport à cette question au pays et le devoir de prendre un leadership à ce sujet sur le plan international», a déclaré M. Perlmutter, qui dirige l'ONF depuis 2007.

«Pour ce faire, il faut non seulement soutenir les créateurs, mais aussi assurer l'accessibilité et la visibilité des oeuvres auprès du public», a-t-il ajouté.

Si le retour du producteur exécutif à Toronto permettra de mieux répondre aux besoins de la communauté franco-ontarienne, le nouveau poste à Vancouver, qui s'occupera aussi de la production traditionnelle, aura deux objectifs: fournir une expertise dans le domaine de l'interactif et servir les artistes francophones des provinces de l'Ouest.

«Nous avons choisi Vancouver parce que nous y possédons déjà des infrastructures et que la scène des nouvelles technologies là-bas est très belle», a indiqué Tom Perlmutter.

Cette nouvelle fonction fait partie du virage numérique amorcé il y a déjà quelque temps par l'ONF.

«Ce qui est intéressant avec ce virage, c'est qu'il nous permet maintenant de travailler non seulement avec les cinéastes, mais aussi avec des photographes, des dessinateurs, des bédéistes et même des poètes», a noté M. Perlmutter.

L'ONF espère que les nouveaux producteurs seront en poste dès janvier.

PLUS:pc