NOUVELLES

L'Iran au bord de la faillite, mais poursuit son programme nucléaire (vice-ministre israélien)

27/09/2012 02:11 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

L'Iran poursuit son programme nucléaire bien que le pays soit "au bord de la faillite" en raison des sanctions de la communauté internationale, a estimé jeudi le vice-ministre israélien des Affaires étrangères.

"L'Iran est au bord de la faillite économique à cause des sanctions (internationales) et il y a des protestations croissantes contre les ayatollah, mais ces sanctions n'ont pas dissuadé le régime au pouvoir à Téhéran de poursuivre ses ambitions nucléaires", a affirmé à la radio publique israélienne Danny Ayalon.

"Notre position et celle des Etats-Unis se rapprochent" sur le dossier du nucléaire iranien, a-t-il ajouté en faisant état de contacts secrets.

M. Ayalon a tenu ces propos alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est envolé dans la nuit pour New York où il doit s'exprimer jeudi à l'Assembée générale de l'ONU.

Avant son départ, M. Netanyahu a affirmé vouloir agir par "tous les moyens" pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire.

"J'agis par tous les moyens pour que l'Iran ne se dote pas de l'arme nucléaire. L'Histoire a prouvé que ceux qui voulaient nous effacer de la carte ont échoué dans leur mission", a affirmé M. Netanyahu dans un communiqué.

M. Netanyahu a laissé entendre qu'il entendait réitérer dans son discours à l'ONU ses mises en garde contre un Iran nucléaire, sur fond de frictions avec l'allié américain qui refuse d'imposer à Téhéran les "lignes rouges" qu'exige le Premier ministre.

Israël, considéré comme l'unique détenteur de l'arme nucléaire dans la région, et les grandes puissances soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran nie catégoriquement.

ChW/sw

PLUS:afp