NOUVELLES

L'homme derrière le film islamophobe arrêté pour bris de probation en Californie

27/09/2012 07:43 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - L'homme de la Californie derrière le film islamophobe «Innocence of Muslims», qui a enflammé plusieurs pays musulmans, a été arrêté pour avoir violé les termes de sa probation, ont annoncé les autorités jeudi.

Nakoula Basseley Nakoula, âgé de 55 ans, a été condamné à 21 mois de prison en 2010 après avoir été reconnu coupable de fraude bancaire. Les termes de sa probation lui interdisent d'utiliser un ordinateur ou Internet sans l'accord de son agent de probation dans les cinq ans suivant sa libération.

M. Nakoula a été arrêté après que des agents de probation fédéraux eurent déterminé qu'il avait violé les termes de sa mise en liberté surveillée, a indiqué Thomas Mzorek, porte-parole du procureur général des États-Unis à Los Angeles.

Une audience pour M. Nakoula avait été programmée jeudi après-midi. Les médias et le public n'ont pas pu y assister.

Des manifestations parfois violentes ont éclaté dans plusieurs pays musulmans après la publication de la bande-annonce du film «Innocence of Muslims» sur YouTube. Le film est considéré comme insultant envers Mahomet, le prophète de l'islam. Au moins 51 personnes ont trouvé la mort dans ces manifestations depuis le 11 septembre.

M. Nakoula, un chrétien copte originaire d'Égypte, se cache depuis qu'il a été désigné comme l'homme derrière le film controversé.

La véritable histoire de M. Nakoula et du film est toujours inconnue. Officiellement, le film est l'oeuvre d'un certain Sam Bacile. Après le début des manifestations dans le monde musulman, un homme affirmant être Sam Bacile a appelé plusieurs médias, dont l'Associated Press, en affirmant qu'il était bien l'auteur du film et que son oeuvre visait à présenter la vérité au sujet du prophète Mahomet et de l'islam, qu'il a qualifié de «cancer».

Le lendemain, l'Associated Press a déterminé que Sam Bacile n'existait pas et a lié cette identité à Nakoula Basseley Nakoula, un ancien propriétaire de station-service déjà condamné pour une affaire de drogue. Les autorités fédérales ont ensuite confirmé que Sam Bacile n'existait pas et que M. Nakoula était derrière le film.

Le film est toujours disponible sur YouTube. L'administration Obama a demandé au propriétaire de YouTube, Google, de retirer la vidéo, mais l'entreprise a refusé, estimant que le film ne violait pas ses politiques sur le contenu.

PLUS:pc