NOUVELLES
27/09/2012 02:56 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Les Panthers doit mieux jouer lors des premières montées de l'adversaire

CHARLOTTE, États-Unis - Les Panthers de la Caroline devront éviter de connaître un lent départ, dimanche, s'ils veulent améliorer leurs chances d'infliger un premier revers aux Falcons d'Atlanta.

Les Panthers (1-2) ont permis à l'adversaire de marquer un touché dès la première possession à chaque match, cette saison. Ils ont vaincu les Saints lors de la deuxième semaine, mais les Buccaneers et les Giants les ont battus.

Le secondeur Thomas Davis veut voir plus d'intensité dès le départ, face aux Falcons (3-0). Il mentionne que le Georgia Dome est très bruyant, et qu'il devient encore plus difficile de l'emporter là-bas quand on a du retard.

«Il faut donner le ton dès le départ et avec beaucoup de conviction», a confié Davis, qui devrait jouer après un match d'absence, en raison d'une blessure à l'arrière de la cuisse.

Ce ne sera toutefois pas facile de stopper le quart Matt Ryan et les Falcons, ceux-ci ayant marqué à la première occasion dans chacun de leurs matches.

«Je pense que Dirk Koetter (le coordonnateur à l'attaque) choisit bien les jeux et que nous sommes bien préparés à les exécuter, a dit Ryan. Nous avons aussi des aspects à perfectionner, alors nous voulons porter une attention spéciale à ces choses-là cette semaine.»

Le manque d'efficacité des Panthers en première montée de l'adversaire a fait bien mal lors des troisièmes essais: les Saints, les Bucs et les Giants ont totalisé six conversions, qui ont mené deux fois à des passes de touché aux ailiers rapprochés. Drew Brees a rejoint Jimmy Graham sur une verge, tandis qu'Eli Manning a réussi une passe de 14 verges à Martellus Bennett.

Les Falcons, eux, n'ont même pas eu à tenter de troisième essai en première montée, cette saison.

«Dirk dit toujours que la meilleure façon de gérer les troisièmes essais est de les éviter, a dit l'ailier espacé Roddy White. Je pense que nous faisons du beau travail sur les premiers et deuxièmes essais, et Dirk fait du travail remarquable pour ce qui est d'être agressif, d'aller chercher de gros gains. Quand vous gagnez beaucoup de terrain en quelques jeux explosifs, vous vous placez en excellente position pour marquer.»

Le secondeur James Anderson, des Panthers, croit que les problèmes de sa brigade sont corrigibles.

«Ce ne sont que des petites choses ici et là, a dit Anderson. Il faut faire un effort collectif et se dire qu'il faut que ça arrête. Ce n'est pas lié à nos schémas et ce n'est pas un joueur en particulier qui est responsable. Il faut simplement être sur la même longueur d'ondes dès le départ.»

PLUS:pc