NOUVELLES

Les gouvernements adoucissent les inégalités de revenu, dit une étude

27/09/2012 01:41 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

OTTAWA - Le gouvernement canadien pourrait faire encore plus pour réduire les inégalités de revenus au pays, affirme une étude rendue publique jeudi.

Des chercheurs du Centre d'étude des niveaux de vie, à Ottawa, ont examiné jusqu'à quel point les impôts et les avantages offerts par le gouvernement ont rendu plus équitable le sort des Canadiens mieux et moins bien nantis depuis 30 ans.

Ils ont déterminé que les impôts et les dépenses ont amorti les inégalités, mais pas encore suffisamment pour les empêcher de continuer à progresser au fil des ans.

Ils en viennent également à la conclusion que les gouvernements pourraient faire encore plus pour réduire les inégalités, puisque les efforts de redistribution constatés au Canada semblent plus timides que ceux d'autres pays industrialisés.

Les chercheurs Andrew Sharpe et Evan Capeluck ont examiné les inégalités de revenus avant et après-impôts entre 1980 et 2010. Ils ont découvert que les inégalités avant-impôts ont progressé de 19,4 pour cent en 30 ans.

Mais après avoir pris en considération le fait que les gouvernements aient soutiré plus d'impôts aux riches qu'aux pauvres, et qu'ils aient offert des avantages aux ménages à faible revenu, la progression de l'inégalité ne se chiffre qu'à 13,5 pour cent pendant cette même période.

En d'autres mots, l'inégalité des revenus a été 44 pour cent moins prononcée pendant cette période qu'elle l'aurait été sans l'intervention des gouvernements.

Les paiements de transfert — comme les allocations de vieillesse et les allocations familiales — ont essentiellement été responsables de cet amortissement, tandis que l'impôt représentait environ 30 pour cent de la réduction.

L'étude démontre enfin que c'est en Colombie-Britannique que l'on retrouvait les inégalités les plus prononcées en 2010, tandis que l'Île-du-Prince-Édouard a vu l'écart entre riches et pauvres se rétrécir.

PLUS:pc