NOUVELLES

Le Pakistan soutient l'objectif des drones américains, pas la méthode (ministre)

27/09/2012 01:58 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

La chef de la diplomatie pakistanaise Hina Rabbani Khar a déclaré jeudi à New York que son gouvernement soutenait les objectifs des Américains dans leur guerre secrète des drones au-dessus du Pakistan, mais pas la méthode qui, à ses yeux, est contre-productive.

Le programme de la CIA consistant à utiliser des drones (avions télécommandés) pour surveiller la frontière pakistano-afghane et bombarder les bastions des talibans est très vivement critiqué par nombre de Pakistanais.

S'exprimant devant l'ONG Asia Society à New York, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, Mme Khar a indiqué qu'elle pouvait comprendre et accepter les raisons de Washington derrière ces attaques, mais pas la stratégie qui reste, selon elle, irréfléchie.

"Sur ce que les drones essaient d'accomplir, nous pouvons être d'accord. Nous sommes d'accord. S'ils sont après les terroristes, nous sommes d'accord", a-t-elle insisté, avant de souligner: "En revanche, nous devons trouver des moyens (pour y arriver) qui soient légitimes et légaux".

"L'utilisation de frappes unilatérales sur le territoire du Pakistan est illégale", a-t-elle lancé. "C'est illégal et illégitime".

A la question de savoir pourquoi le sentiment antiaméricain était parmi les plus élevés du monde au Pakistan, la ministre a répliqué: "Les drones".

Selon elle, son gouvernement doit recueillir le soutien de la population dans ses propres efforts pour venir à bout des rebelles talibans, mais cela ne sera pas possible tant que cette guerre sera vue comme une ingérence des Etats-Unis au Pakistan.

"Quand les drones survolent notre territoire, cela devient une guerre américaine, et toute la logique consistant à voir cela comme notre propre combat, dans notre propre intérêt, est immédiatement mise de côté pour apparaître comme une guerre que l'on nous impose" de l'extérieur, a-t-elle expliqué.

sms/sam/are

PLUS:afp