NOUVELLES
27/09/2012 02:50 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Le fédéral se portera mieux que les provinces sur le plan économique

Le directeur parlementaire du budget a soutenu jeudi que l'adoption des récentes mesures en matière de réduction de coûts permettra à Ottawa de bénéficier d'une situation économique favorable à long terme, mais il ne peut en dire autant pour les provinces et les municipalités.

Le bureau de Kevin Page a affirmé que l'état de dette globale des trois ordres de gouvernement est similaire à ce que l'on observe dans certains pays européens. Cependant, il faudrait compter des années avant que la situation devienne potentiellement aussi critique au Canada.

M. Page a déclaré que les revenus gouvernementaux devraient poursuivre leur chute tandis que les dépenses en soins de santé ou en régime de retraite gouvernemental, entre autres, continueront de grimper.

Mais le fardeau de la majorité de ces dépenses supplémentaires revient aux provinces et aux territoires, et non au gouvernement fédéral, a-t-il spécifié.

Selon Kevin Page, le gouvernement fédéral s'est assuré de se positionner de façon viable sur le plan financier en réduisant les transferts fédéraux en matière de santé, en coupant dans les dépenses directes de certains programmes et en faisant passer l'âge de l'admissibilité à la Sécurité de la vieillesse de 65 à 67 ans.

Il est toujours temps de s'ajuster, a-t-il toutefois précisé, puisque les impacts du vieillissement et de nouvelles politiques prendront un certain temps avant de se faire ressentir.

Par exemple, d'après les évaluations actuelles, Kevin Page dit s'attendre à ce que la dette globale du secteur public en pourcentage du produit intérieur brut chute à 31,9 % au cours des 20 prochaines années, une diminution importante par rapport au 53,5 % actuellement enregistré.

PLUS: