NOUVELLES

Le chef allégué d'une faction dissidente du cartel des Zetas arrêté au Mexique

27/09/2012 07:45 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

MEXICO - L'armée mexicaine a arrêté le chef d'une faction dissidente du cartel des Zetas surnommé «le taliban», grâce à des renseignements fournis par les États-Unis, ont annoncé les autorités mexicaines jeudi.

Les autorités ont présenté cette arrestation, la troisième du genre depuis un mois, comme une victoire de la stratégie commune entre le Mexique et les États-Unis visant à neutraliser les têtes dirigeantes des organisations criminelles mexicaines.

Ivan Velazquez Caballero, surnommé «le taliban», a été arrêté mercredi soir par des soldats mexicains dans la ville de San Luis Potosi, dans le nord du Mexique, a indiqué l'armée mexicaine.

Il devient ainsi le 24e des 37 chefs présumés de cartels les plus recherchés du Mexique à être arrêté ou tué sous le président Felipe Calderon.

Le président Calderon a été félicité par les États-Unis pour l'offensive qu'il a lancée contre les cartels de trafiquants de drogue, mais il est très critiqué par les Mexicains, qui estiment qu'il a trop mis l'accent sur l'usage de la force armée et sur l'arrestation des chefs de cartels.

Ses opposants estiment que sa stratégie a poussé les cartels à se scinder en dizaines de faction plus petites, augmentant la compétition entre les groupes criminels et alimentant leur guerre de territoire pour contrôler les routes de trafic.

«On perd le leadership et les groupes commencent à s'affronter pour le pouvoir. Nous avons constaté ce phénomène dans chaque groupe qui a perdu sa tête dirigeante», explique Guadalupe Correa-Cabrera, experte du cartel des Zetas dans l'État de Tamaulipas et présidente du département d'études gouvernementales de l'Université du Texas à Brownsville.

Selon le gouvernement mexicain, au moins 47 500 personnes ont été tuées dans les violences liées aux cartels depuis le début du mandat de Felipe Calderon. Le gouvernement a cessé de diffuser des données à ce sujet depuis l'an dernier. D'après les observateurs, le bilan pourrait être beaucoup plus élevé.

Ivan Velazquez Caballero est accusé d'avoir mené une guerre sanglante avec le principal chef des Zetas, Miguel Angel Trevino Morales. Selon les autorités, la rivalité entre les deux groupes serait responsable d'une récente hausse des massacres et des fusillades, particulièrement dans le nord du Mexique.

Ivan Velazquez Caballero est le troisième chef allégué d'un cartel à être arrêté depuis un mois au Mexique. Ils sont tous accusés d'être des dirigeants de factions dissidentes du cartel du Golfe ou du cartel des Zetas, d'anciens alliés qui s'affrontent pour contrôler les routes de trafic le long de la frontière avec les États-Unis.

Les chefs allégués des deux principales factions dissidentes du cartel du Golfe, Mario Cardenas Guillen et Jorge Eduardo Costilla Sanchez, ont eux aussi été arrêtés par l'armée mexicaine lors d'opérations menées dans le nord du pays.

Joaquin «El Chapo» Guzman, chef allégué du cartel de Sinaloa, un autre puissant cartel mexicain, est toujours au large.

PLUS:pc