NOUVELLES

Il faut interdire les paris sur les matches de jeunes ou amateurs (Conseil de l'Europe)

27/09/2012 11:02 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Il faut interdire les paris sur les compétitions les plus vulnérables à la corruption, comme les matches de jeunes ou d'amateurs, a estimé jeudi le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) en réaction aux soupçons de matches truqués dans le handball français.

"L'interdiction des paris sur les compétitions les plus vulnérables à la corruption, comme les matches de football professionnels des divisions inférieures et les compétitions de jeunes mineurs ou d'amateurs, pourrait être une solution", a déclaré dans un communiqué le député français Jean-Claude Mignon, se référant à une résolution adoptée par l'APCE en avril.

"Nous devons agir sans plus tarder" contre la corruption dans le sport, ce "cancer qui ronge déjà l'Asie (et qui) est aux portes de l'Europe", a-t-il affirmé.

Il a également demandé "de nouvelles lois érigeant la +fraude sportive+ en infraction pénale, de mesures pour repérer plus rapidement les paris suspects et de formations pour les athlètes sur les risques liés à l'acceptation de sommes d'argent contre une altération de leur performance".

Le président du club de Montpellier, Rémy Lévy, a reconnu mercredi avoir été entendu sur des soupçons de match truqué en mai, sur fond de paris sportifs. D'après France 3, la police a découvert que des épouses ou compagnes de joueurs et de membres de l'environnement du club auraient pris des paris en région parisienne, en Bretagne et près de la cité héraultaise.

cyj/ab/sk

PLUS:afp