NOUVELLES

Bahreïn: un policier écope de 7 ans de prison pour la mort d'un manifestant

27/09/2012 09:00 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Un tribunal bahreïni a condamné jeudi à 7 ans de prison un policier jugé pour le meurtre d'un manifestant lors des protestations anti-gouvernementales de 2011, selon une source judiciaire.

Le policier a été "condamné à sept ans de prison pour le meurtre avec préméditation de Hani Abdel Aziz", un manifestant chiite, a-t-on précisé.

Mais le tribunal "a acquitté deux autres policiers, qui étaient poursuivis sous l'accusation de meurtre avec préméditation de deux autres protestataires, Ali Moumen et Issa Abdel Hassan", selon la même source.

Les trois protestataires avaient succombé à leurs blessures infligées lors de la dispersion notamment à coups de chevrotine par les forces anti-émeutes des manifestations qui ont secoué Bahreïn de février à mars 2011 dans la foulée du Printemps arabe.

Le 17 septembre, le procureur général de Bahreïn avait inculpé sept policiers pour avoir torturé des médecins pendant les mêmes manifestations, selon le gouvernement.

Les autorités affirment vouloir mettre en application les recommandations d'une commission d'enquête indépendante qui avait conclu à un "usage excessif" de la force de la part de la police pendant ces protestations et demandé un meilleur respect des droits de l'Homme.

Une policière est déjà jugée pour avoir frappé la journaliste Naziha Saïd, de la chaîne France 24 alors qu'elle couvrait les manifestations. La journaliste avait été convoquée en mai 2011 par la police qui l'a interrogée sur ses liens avec la télévision Al-Manar du Hezbollah chiite libanais.

Bahreïn est secoué depuis l'an dernier par un mouvement de contestation, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

Selon Amnesty International, 60 personnes ont été tuées depuis le début de ce mouvement.

bur/tm/tp

PLUS:afp