NOUVELLES

Bahreïn: nouvelle audience le 16 octobre pour le militant Nabil Rajab

27/09/2012 10:24 EDT | Actualisé 27/11/2012 05:12 EST

Une cour d'appel à Bahreïn a fixé jeudi au 16 octobre la prochaine audience dans le procès du défenseur chiite des droits de l'Homme Nabil Rajab, qui purge une peine de trois ans de prison pour participation à des manifestations illégales.

La cour d'appel a rejeté un nouvelle demande de la défense de libérer sous caution M. Rajab, dont l'arrestation a été vivement dénoncée par les organisations internationales de défense des droits de l'Homme et par plusieurs gouvernements occidentaux.

Le tribunal a refusé une nouvelle demande de la défense de libérer le militant, a annoncé son avocat, Mohamed al-Jishi, sur son compte Twitter.

M. Rajab, en tenue de prisonnier, était présent à l'audience qui a duré deux heures, ont indiqué ses avocats, selon lesquels quatre témoins de la défense, des militants étrangers des droits de l'Homme, n'avaient pas pu assister à l'audience faute de visas d'entrée à Bahreïn.

Nabil Rajab, qui préside le Centre des droits de l'Homme à Bahreïn, avait été condamné le 16 août en première instance à trois ans de prison ferme pour participation à des manifestations illégales et appel sur les réseaux sociaux à participer à ces manifestations à Manama.

Il avait été acquitté ou condamné à des amendes dans d'autres affaires notamment pour insulte aux sunnites.

Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation du régime, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce pays à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

bur/at/hj

PLUS:afp