NOUVELLES

Yakupov interdit de jouer dans la KHL pendant qu'on enquête sur son transfert

26/09/2012 11:44 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Nail Yakupov pourrait se voir obligé de retourner dans la Ligue junior de l'Ontario s'il désire continuer de jouer pendant le lock-out de la LNH.

Le spectaculaire attaquant a été suspendu par la KHL après qu'on eut révélé qu'il n'avait pas obtenu son attestation de transfert lui permettant de se joindre au club Nizhnekamsk Neftekhimik. La Fédération internationale de hockey sur glace a décrété qu'il était dans l'illégalité quand il a enfilé l'uniforme de l'équipe de sa ville d'origine dans deux matchs, plus tôt ce mois-ci, mettant ainsi en doute l'avenir immédiat du premier choix du dernier repêchage de la LNH.

Le transfert de Yakupov n'a pas été accordé parce que Hockey Canada a refusé de l'entériner. Cet organisme estime que les droits du joueur appartiennent toujours à l'équipe de la Ligue de l'Ontario pour laquelle il a joué au cours des deux dernières saisons.

«La position de Hockey Canada, c'est que ses obligations à l'endroit du Sting de Sarnia ne prennent fin qu'à l'issue de la saison 2012-13, a indiqué une source au fait du dossier. Son contrat avec le Sting de Sarnia stipule qu'il devrait jouer pour eux.»

De toute évidence, Yakupov n'est pas d'accord.

Au lieu d'aller rejoindre le Sting quand les Oilers d'Edmonton l'ont affecté au club junior, le 15 septembre, il a pris un avion en direction de la Russie. Cela s'est avéré peu surprenant puisque Yakupov avait déclaré à des journalistes, à la fin du mois d'août, qu'il retournerait à Sarnia cette année pour une seule et unique raison: «une petite visite».

Yakupov a affiché un message en russe sur son compte Twitter dans lequel il a dit estimer qu'il pourra continuer de jouer dans la KHL et que «tout s'arrangera très bientôt».

De multiples appels logés auprès de l'agent de Yakupov, Igor Larionov, et du directeur général du Sting, Jacques Beaulieu, n'ont pas été immédiatement retournés.

Il semble que c'est la FIHG qui devra, au bout du compte, rendre une décision dans cette affaire. La Fédération internationale a imposé une amende de 5000 francs suisses (5200$) à la Fédération russe pour avoir laissé Yakupov jouer dans la KHL sans les documents nécessaires. Elle a aussi prévenu que le joueur et la fédération nationale écoperaient de sanctions plus sévères encore si cela devait arriver de nouveau.

«Jouer sans (une attestation de transfert) approuvée à la suite d'une demande de transfert international est une violation des règles de la FIHG en matière de transferts», a noté le porte-parole Szymon Szemberg.

La Fédération russe a jusqu'au 1er octobre pour formuler une réplique.

Le cas de Yakupov est unique parce que le Russe de 18 ans a été repêché à titre de joueur nord-américain. Il a signé un contrat de recrue avec les Oilers cet été et les contrats de ce type comprennent une clause qui prévoit que les joueurs admissibles à jouer dans les rangs juniors peuvent seulement évoluer dans la LNH ou la Ligue canadienne de hockey.

Yakupov a été un joueur de premier plan durant son séjour dans la Ligue d'Ontario. Il a inscrit 80 buts et 170 points en 107 matchs en carrière pour le Sting. Il n'a amassé aucun point en deux rencontres avec le Neftekhimik.

Il pourrait s'agir des deux seuls matchs que disputera Yakupov à titre de joueur professionnel avant la fin du lock-out de la LNH. Sans attestation de transfert, le seul scénario possible pour lui est de retourner à Sarnia.

PLUS:pc