NOUVELLES

Un religieux chiite saoudien libéré après 24 heures de détention

26/09/2012 05:47 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Un religieux chiite arrêté en Arabie saoudite a été libéré après avoir passé 24 heures en détention, ont indiqué mercredi des militants et des défenseurs des droits de l'Homme précisant que son arrestation pourrait être liée à des manifestations contre un film islamophobe.

Selon ces militants, les forces de l'ordre ont arrêté M. Radi lundi soir à son domicile dans la localité d'Amrane, dans la province orientale de l'Arabie saoudite, et l'ont conduit au poste de police.

Son arrestation serait liée, selon ces sources, aux manifestations qui se sont récemment déroulées dans la province, où se concentre la minorité chiite d'Arabie saoudite, contre le film anti-islam "Innocence of Muslims".

Interrogé mardi par l'AFP, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mansour al-Turki, avait affirmé ne pas être au courant de cette arrestation. "Je ne suis pas au courant, mais ça pourrait être une simple convocation" par la police, a-t-il dit.

M. Radi fait partie des quelque 70 dignitaires chiites d'Arabie saoudite qui ont appelé dans un communiqué "les décideurs du monde musulman à criminaliser les atteintes aux religions".

Des centaines de chiites avaient manifesté samedi contre le film "L'innocence des musulmans" dans la localité de Awamiya, foyer de la contestation chiite.

Les manifestations sont généralement interdites dans le royaume.

Des troubles secouent depuis 2011 la province orientale de l'Arabie saoudite où se concentre l'essentiel des deux millions de chiites saoudiens, qui se plaignent de discrimination de la part du pouvoir sunnite.

Un dignitaire chiite, cheikh Nimr al-Nimr, considéré comme le principal initiateur de manifestations dans l'est du pays, avait été arrêté le 8 juillet.

aa/mh/sw

PLUS:afp